Scandale sexuel

31 octobre 2017 06:57; Act: 31.10.2017 09:51 Print

Spacey accusé, «House of Cards» va s'arrêter

Le groupe Netflix a annoncé la fin de la célèbre série sur la politique américaine, peu après des révélations sur une agression sexuelle de sa star.

storybild

Porté par un couple présidentiel cynique incarné par Robin Wright et Kevin Spacey, «House of Cards» s'arrête.

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

La série «House of Cards» s'arrêtera l'été prochain après six saisons, a indiqué lundi le groupe Netflix, quelques heures après que la star de la série, Kevin Spacey, a été accusée d'avoir harcelé sexuellement un adolescent en 1986.

«La 6e saison sera la dernière», ont indiqué Netflix et la société Media Rights Capital, qui coproduit la série, dans un communiqué commun. Le tournage de cette ultime saison vient de commencer.

«Pas liée aux allégations»

Les deux sociétés se sont aussi dites «profondément troublées par les informations de la nuit dernière concernant Kevin Spacey». Une source proche du dossier a cependant assuré que la fin annoncée de la série «n'était pas liée aux allégations de dimanche».

Le communiqué ajoute: «En réaction aux révélations de la nuit, les responsables des deux sociétés sont arrivés à Baltimore cet après-midi pour rencontrer les acteurs et s'assurer qu'ils continuent à se sentir en sécurité et soutenus. Conformément au planning, Kevin Spacey n'est pas sur le tournage en ce moment».

Rapides excuses

Dans la foulée des révélations sur le producteur Harvey Weinstein et le harcèlement sexuel à Hollywood, un acteur de Star Trek, Anthony Rapp, a révélé dimanche que Kevin Spacey l'avait harcelé en 1986 alors qu'il n'avait que 14 ans.

Kevin Spacey s'est très vite excusé et a révélé du même coup son homosexualité, suscitant de multiples critiques, certains n'hésitant pas à l'accuser d'avoir révélé simultanément son homosexualité pour faire diversion.

Série très applaudie

Spacey, costar de «House of Cards» avec l'actrice Robin Wright, y incarne un homme politique cynique et prêt à tout pour arriver à ses fins, accédant à la présidence des États-Unis à force de coups bas et même de quelques meurtres.

Initialement très applaudie, la série connaissait ces derniers temps un succès mitigé, sur fond de paysage politique américain chamboulé par l'élection de Donald Trump.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Full-Ice le 31.10.2017 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Harceler, pas agressé, c’est pas la même chose!! Combien de gens se font harceler sans que la justice ne fasse quoi que se soit, car tant qu’il n’y a pas atteinte à l’intégrité physique, ce n’est pas prioritaire.

  • Carina le 31.10.2017 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Si c’est vrai qu’il a réellement harcelé qn sexuellement, alors qu’il soit jugé et purge une peine adéquate. Mais de grâce, pourquoi jusqu’à preuve du contraire, arrêter une bonne série?

  • kesersözé le 31.10.2017 08:09 Report dénoncer ce commentaire

    de toute façon maintenant tout le monde a été "usé"....que pensent les gens en le mentionnant plus de 30 ans après? Quoique....cela leur rapporte quelques heures de gloire et peut-être de l'argent????

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 31.10.2017 16:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que faire??Si pas supprimée on dira quoi ?

    • NialV le 31.10.2017 22:21 Report dénoncer ce commentaire

      On ne dira rien

  • Val Debhaize le 31.10.2017 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Il va aussi falloir ce mettre dans la tête que tous ces gens ne vivent pas dans le même monde que nous.

  • Full-Ice le 31.10.2017 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Harceler, pas agressé, c’est pas la même chose!! Combien de gens se font harceler sans que la justice ne fasse quoi que se soit, car tant qu’il n’y a pas atteinte à l’intégrité physique, ce n’est pas prioritaire.

  • Du balais le 31.10.2017 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne sera dans tous les cas pas jugé car il y'a prescription.

  • Louise&oui le 31.10.2017 09:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oh nonnnnn j adore cette serie Mr underwood:) Bref toutes ces victimes qui se reveillent 30 40 ans apres !l appel de l argent! Trop dommage d arreter la serie

    • knlxg le 31.10.2017 09:49 Report dénoncer ce commentaire

      Donc ce qui vous importe plus c'est qu'un tel homme continue à vous amuser alors que les sentiments de victimes, ce n'est pas grave, l'argent va les aider à s'en remettre? Je m'inquiète vraiment pour l'humanité...