Émission sur «TF1»

07 février 2018 13:22; Act: 07.02.2018 17:54 Print

Exclue de «The Voice» pour ses propos gênants?

La société de production de «The Voice» réfléchit à l'avenir d'une des candidates, après des messages complotistes qu'elle aurait publiés sur le Net après les attentats de 2016.

storybild

La jeune femme s'est excusée et dit avoir mûri. (photo: TF1)

Sur ce sujet

«Nous nous sommes expliqués de vive voix avec Mennel. Elle a exprimé ses regrets profonds et présenté des excuses. Nous sommes en train d'étudier cette situation complexe et sensible qui nécessite un temps de réflexion», a indiqué la société de production ITV Studios France, confirmant une information du Parisien. Samedi soir, les téléspectateurs de la une ont découvert le visage angélique de cette chanteuse de 22 ans, Mennel, amenée à devenir l'un des personnages phares de la saison 7 de «The Voice» dont les trois quarts ont déjà été enregistrés, selon Le Parisien.

Dès lundi, une polémique naissait sur Twitter, des internautes exhumant d'anciens statuts Facebook de la candidate postés en juillet 2016, après les attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray et effacés depuis, où elle aurait notamment accusé le gouvernement d'être «les vrais terroristes» et mis en doute l'attentat de Nice. Plusieurs captures d'écran, notamment relayés par l'extrême droite sur les réseaux sociaux, montrent en outre qu'elle partageait sur Facebook des publications de l'islamologue Tariq Ramadan ou de Dieudonné.

La jeune femme s'est entre-temps excusée sur son compte Facebook: «Depuis quelques jours des messages que j'avais postés en 2016 sur mon Facebook privé sont ressortis. Ces messages étaient l'expression d'une peur que je partageais seulement, à cette époque, avec mes amis sur ce réseau. Je regrette profondément ces messages», écrit-elle. «Le soir des attentats de Nice, j'avais de la famille sur la promenade des Anglais et j'étais choquée, bouleversée, et ne comprenais pas pourquoi cet attentat n'avait pas pu être empêché par les autorités. Deux ans après, j'ai mûri et je mesure le manque de réflexion de ces messages. Je comprends que ces messages choquent et je m'en excuse», poursuit-elle, prônant un message de «tolérance envers les autres» et de «paix entre nous».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Helmutheimat le 07.02.2018 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    D'où la connerie de poster sur les réseaux sociaux et un jour où l'autre se retrouver face à d'anciens postes qui vous foutent dans la mouise. En même temps, on ne va pas la plaindre.

  • 20-100 le 07.02.2018 13:38 Report dénoncer ce commentaire

    Propos gênants sans plus mais il faut croire qu'avoir un avis contraire, aujourd'hui, mène au lynchage en public. Il faut arrêter cette hystérie et provoquer le débat, pas le tuer dans l'œuf. Je crois plutôt qu'un quarteron d'associations voyait d'un mauvais œil une jeune musulmane attirer de telles sympathies et a été remuer toutes les fosses à merde pour dresser l'opinion publique contre elle. A voir encore QUELS propos de Ramadan et de Dieudonné elle partageait, tout et rien ou des propos ouvertement racistes?

  • djodjodjo57 le 07.02.2018 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    Tu pètes de travers et ça devient une polémique nationale lol.

Les derniers commentaires

  • Camille le 08.02.2018 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    La justice aux juges, l'abrutissement des masses aux chaines de tv. Que chacun fasse son travail. Ne mélangeons pas tout.

  • Diane Jonquères d'Oriolla le 08.02.2018 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    C'était avant qu'il fallait choisir d'exclure. Quand bien même il s'agit de propos litigieux ou condamnables, il n'ont nien à voir avec le contexte de l'émission. Le faire à présent est juste malhonête. Tout aussi malhonête que de vouloir faire payer aux clients d'un FAI hors du groupe Bouygues pour des chaines gratuites sur la TNT et déjà financées par la publicité. Le mieux si la polémique pose problème est de stopper lurement et simplement l'emission.

  • Insider le 08.02.2018 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    La vérité tu ne diras point...c'est ce qui arrive aux gens qui disent la vérité aujourd'hui...ils sont discrédités, perdent emploi, famille, amis et deviennent persona non grata comme cette jeune fille.

    • billy the quid le 09.02.2018 09:20 Report dénoncer ce commentaire

      Bravo tout est dit. Rien à rajouter

  • Abrouti le 08.02.2018 07:32 Report dénoncer ce commentaire

    Biênsur...Nice 14 juillet, jour férié, niveau d'alerte écarlate et un camion de 40 tonnes se promène tranquillement dans la ville...il me semble qu'il avait comme un laisser-passer des autorités...et biensûr dans les médias on entend jamais de commentaires ''négatifs'' on les coupe au montage...et les gens on les fait ''disparaître''...

  • Veritas le 08.02.2018 07:12 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de fumée sans feu n'est-ce pas...la vérité dérange dans un monde de mensonges !!!

    • Billy the quid le 09.02.2018 09:21 Report dénoncer ce commentaire

      Bravo rien à ajouter.