Décision de Netflix

31 octobre 2017 19:29; Act: 31.10.2017 19:43 Print

La 6e saison de «House of Cards» interrompue

Alors que la série devait s'arrêter l'été prochain, Netflix a annoncé mardi que la production était suspendue dès à présent, à cause des révélations sur Kevin Spacey.

Ici la 5e saison.

  • par e-mail
Sur ce sujet

La plateforme de vidéo en ligne Netflix a annoncé mardi la suspension de la production de la série «House of Cards», après les révélations de harcèlement sexuel visant son acteur principal, Kevin Spacey. Le géant de la vidéo à la demande a décidé conjointement avec le producteur de la série, Media Rights Capital, d'arrêter la production «jusqu'à nouvel ordre, pour se donner le temps d'examiner la situation et de répondre à toute inquiétude des acteurs et de l'équipe», selon une déclaration transmise à l'AFP. Dans un premier temps, Netflix avait annoncé la fin de la série, mais après le tournage de la sixième saison. Les fans ne sont donc pas certains que le programme aura une dernière saison complète.

Dans un entretien publié dimanche par le site Buzzfeed, l'acteur Anthony Rapp, 46 ans aujourd'hui mais seulement 14 à l'époque, a raconté comme Kevin Spacey s'était jeté sur lui lors d'une soirée dans son appartement de Manhattan. La victime présumée a expliqué avoir réussi à lui échapper en se réfugiant dans la salle de bains. L'acteur de 58 ans avait réagi en présentant ses excuses à Anthony Rapp, tout en révélant, au passage, son homosexualité. Ces révélations s'inscrivent dans la lame de fond qu'a déclenchée le scandale Harvey Weinstein.

Lancée en 2013, la série «House of Cards» a permis à Netflix de s'imposer comme un acteur majeur de la production télévisée, une gageure jusqu'ici pour une plateforme de diffusion en ligne. Elle a remporté sept Emmy Awards, les récompenses de la télévision américaine, et valu à Kevin Spacey un Golden Globe en 2015. Les International Emmy Awards, qui récompensent chaque année les productions télévisées non-américaines, ont annoncé lundi qu'ils renonçaient à remettre à l'acteur américain un prix spécial lors de leur cérémonie annuelle, le 20 novembre, comme prévu initialement.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.