Télévision

14 novembre 2017 09:00; Act: 13.11.2017 19:35 Print

Si Ellen Pompeo arrête, la série prendra fin

La série «Grey’s Anatomy» a toujours survécu à bien des départs. La série mourra si l’interprète de Meredith choisit d’aller voir ailleurs.

storybild

Dans la saison 13, Meredith et Nathan essaient de définir la nature de leur relation.

Sur ce sujet

Si vous pensiez que le destin de la série médicale «Grey’s Anatomy» était entre les mains de Shonda Rhimes, vous aviez tort. La créatrice-­scénariste-productrice a dévoilé qu’il suffisait qu’une seule personne décide de quitter le feuilleton pour qu’elle y mette un terme. Cette personne, c’est Ellen Pompeo, l’actrice qui incarne Meredith Grey. «Ellen et moi avons un pacte. Je continue la série tant qu’elle le fait aussi. Si elle veut arrêter, on arrête», a expliqué Shonda Rhimes.

Ces propos semblent tomber sous le sens, dans la mesure où le titre du programme est tiré du nom du personnage joué par Ellen Pompeo, mais ce n’est pas le seul argument qui joue en faveur de la comédienne américaine. Selon plusieurs des collègues d’Ellen Pompeo, le duo qu’elle forme avec Shonda Rhimes est indispensable. «Toute équipe a besoin d’un entraîneur phénoménal et d’un super quarterback. Les nôtres sont ces deux femmes», a assuré Jason George, alias le docteur Warren.

Tout le monde n’a cependant pas toujours été du même avis. ABC, la chaîne sur laquelle est diffusée «Grey’s Anatomy», a eu du mal à faire confiance à Ellen Pompeo après le départ de Patrick Dempsey (dont le personnage Derek Shepherd meurt dans la série). «La chaîne pensait que la série ne survivrait pas sans lui. Ils se sont empressés de donner un nouveau prétendant à mon personnage, parce que, bien sûr, je ne pouvais pas porter le feuilleton sur mes épaules», a-t-elle confié avec ironie à Seth Meyers.

Revivez ci-dessous la mort du docteur Derek Shepherd:



(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.