Série

14 juin 2018 07:25; Act: 14.06.2018 12:14 Print

Le vampire sexy de retour pour de nouveaux frissons

Révélé dans «VampireDiaries», Paul Wesley sera le héros d'une nouvelle série qui risque bien de faire frémir ses fans.

storybild

Dans «Tell Me a Story», Paul jouera le rôle d'un propriétaire de bar alcoolique... (photo: DR)

Sur ce sujet

Il aura incarné le ténébreux Stefan pendant huit saisons. Près d'un an après l'arrêt de «Vampire Diaries», Paul Wesley fera bientôt son retour sur le petit écran. L'acteur américain de 35 ans sera le héros d'une nouvelle série fantastique, «Tell Me a Story». Elle a été créée par Kevin Williamson, à qui l'ont doit notamment «Vampire Diaries», «Following» ou encore «Dawson».

Dans cette histoire qui s'inspire de contes de fée populaires, tels que «Les trois petits cochons» ou «Le petit chaperon rouge» pour raconter des meurtres terrifiants, Paul interprétera le rôle sombre d'Eddie. Propriétaire de bar alcoolique, il partage sa vie entre son job et ses activités criminelles à New York. Un casting de choix lui donnera la réplique.

Selon deadline.com, on y verra l'actrice de 23  ans, Danielle Campbell, révélée dans «The Originals», spin off de «Vampire Diaries». On ignore encore quel rôle elle jouera. En revanche, on sait que Kim Cattrall, 61 ans, incarnera la grand-mère de la jeune femme. Elle était l'inoubliable Samantha Jones dans «Sex and the City».

Privilégiant ses activités théâtrales, Paul s'était fait discret à la télévision ces derniers temps. Ses fans seront donc ravis de le retrouver dans «Tell Me a Story». Sa date de diffusion sur CBS n'a pas encore été révélée.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.