The Voice of Germany

07 décembre 2017 07:00; Act: 07.12.2017 07:49 Print

Christine veut rejoindre les demi-​​finales

LUXEMBOURG/BERLIN – Christine Heitz se présentera jeudi pour un nouvel épisode de «The Voice of Germany», avec l’objectif de rallier les demi-finales.

storybild

Christine Heitz veut participer aux demi-finales. (photo: SAT.1/ProSieben/Richard Hübner)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Après les éliminations successives de Christina Rodriguez et de Jimmy Risch lors des précédents épisodes, Christine Heitz est la dernière Luxembourgeoise en lice à l’émission «The Voice Germany», diffusée jeudi soir. Elle devra se mesurer à ses rivaux lors de «battles». Elle s’en était sortie lors des précédentes émissions dans ces mêmes épreuves.

Après son duel perdu contre Semion, un candidat venu de Berlin, elle a dû passer par les «Sing offs», où elle a été sauvée par le coup de buzzer d’une membre du jury, Yvonne Catterfeld. Depuis, Christine Heitz a rejoint son équipe, comme l’avaient fait les deux autres Luxembourgeois auparavant. «Elle nous a beaucoup aidé pendant la préparation, elle donne de bons conseils», avait indiqué Jimmy Risch à L’essentiel.

Dans l’émission de jeudi, Yvonne Catterfeld devra sélectionner trois candidats. «Avec les Sings offs, j’ai l’impression d’être dans Hunger Games, dit-elle. Je n’ai aucune idée de la façon dont je vais réduire mon équipe de dix à trois personnes. C’est l’horreur!»

Christine joue de la guitarre, du ukulélé et du piano depuis plusieurs années et possède un très bon niveau. Elle joue dans un Big Band et dans le duo «The Daydreamer». Jeudi, elle interpretera «Love so soft» de Kelly Clarkson. Si elle parvenait à convaincre Yvonne Catterfeld, elle validerait son ticket pour les demi-finales.

• L’émission sera à voir à partir de 20h15 jeudi sur ProSieben

(Christine Biadacz/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean-Claude le 07.12.2017 07:39 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance Christine!

Les derniers commentaires

  • Jean-Claude le 07.12.2017 07:39 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance Christine!