Marionnette à la télé

06 décembre 2017 12:34; Act: 07.12.2017 08:40 Print

Johnny, personnage culte des «Guignols de l'info»

L'émission satirique, diffusée à partir de 1988 sur «Canal +», a largement égratigné l'idole des jeunes, tout en contribuant à construire son image auprès du public.

storybild

Johnny a souvent été l'invité de PPDA dans l'émission satirique.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Johnny Hallyday a été un bon client pour les «Guignols de l'info», l'émission satirique de Canal +, qui s'est moquée au fil du temps de très nombreuses personnalités du showbiz, de la politique ou encore du sport. Personne ou presque n'a été épargné par la verve des créateurs de ce rendez-vous quotidien, depuis PPDA à Sylvester Stallone, en passant par Jacques Chirac et François Mitterrand. Lors des petits sketchs diffusés en clair chaque soir aux environs de 20h, c'est l'imitateur Yves Lecoq qui prêtait sa voix au chanteur.

Johnny a fait partie des toutes premières marionnettes de l'émission. Le programme a contribué à rendre le chanteur encore plus populaire avec un objet devenu mythique, la «boîte à coucou» et des répliques qui commençaient souvent par «Ah que...», déclenchant l'apparition instantanée d'un... œuf.

Un nez «disproportionné»

Le chanteur a longtemps eu du mal à accepter sa marionnette, avant de comprendre qu'elle était finalement bénéfique pour son image. En 2015, l'imitateur Yves Lecoq avait confié dans une interview avoir été passé à tabac par les gardes du corps du chanteur, à la sortie du JT. Les deux hommes s'étaient finalement réconciliés et Johnny s'était excusé.

Le rocker avait fini par rencontrer sa marionnette en 1989 lors de l'émission «Nulle part ailleurs», animée par Philippe Gildas. Il avait alors jugé sa poupée «pas terrible» trouvant son nez «disproportionné», avant de le couper en utilisant les ciseaux offerts par l'animateur (voir la vidéo, à partir de 5').


(pp/L'essentiel)