Grève à «iTélé»

07 novembre 2016 15:21; Act: 07.11.2016 17:08 Print

Un combat «inédit» pour «l'indépendance»

Le conflit social à la chaîne «iTÉLÉ», entré lundi dans sa quatrième semaine de grève, est «inédit» car ses journalistes se battent pour «leur indépendance».

storybild

«iTélé» a voté son 22e jour de grève.

Sur ce sujet
Une faute?

Les salariés d'iTELE ont voté lundi la reconduction de leur grève jusqu'à mardi midi pour un 22e jour d'affilée d'arrêt de travail par 82% des voix (76 favorables, 8 contre, 9 abstentions), ont annoncé les grévistes. Alors que les salariés entament leur quatrième semaine de grève, la ministre du Travail, Myriam El Khomri, recevra lundi à 16h30 trois syndicats de la chaîne d'info en continu du groupe Canal+.

Il s'agit d'un «conflit inédit car il ne porte pas seulement sur des questions économiques et sociales, mais sur ce qui fonde la crédibilité du travail des journalistes: leur indépendance», ont déclaré les sociétés de journalistes (SDJ) de 17 médias français dans un texte publié lundi. Les salariés d'iTÉLÉ continuent de réclamer une charte éthique, un projet stratégique et éditorial «clair» pour leur chaîne et le départ de l'animateur controversé Jean-Marc Morandini, mis en examen «pour corruption de mineur aggravée». «Nous, signataires de ce texte, dénoncerons toujours les défaites de l'information face aux intérêts des actionnaires qui investissent dans les entreprises de médias. À ce titre, la crise que traverse la rédaction d'iTÉLÉ est exemplaire», estiment les journalistes.

«Nous regrettons la manière dont les responsables de Canal+ jouent la montre, en espérant faire céder la rédaction d'iTÉLÉ sans jamais avoir tenté de créer les conditions d'un dialogue sur le projet éditorial contesté par les grévistes», accusent les signataires du communiqué. Ils demandent «aux pouvoirs publics, au CSA, à la direction d'iTÉLÉ et aux actionnaires de la chaîne d'accepter qu'une entreprise de presse et qu'un projet éditorial ne peuvent se développer sans l'adhésion de sa rédaction». Les signataires demandent également de «créer les conditions d'un dialogue et de trouver rapidement une issue à cette crise beaucoup trop longue pour les journalistes de la chaîne, ses téléspectateurs et toute la profession».

Ce message de soutien aux salariés d'iTÉLÉ a été signé par les SDJ de RTL, BFMTV, France 2, France 24, franceinfo.fr, Libération, Le Monde, L'Humanité, Le Parisien-Aujourd'hui en France, Sud Ouest, Presse Océan, RFI, France Inter, Mediapart, Premières lignes production, TF1, de l'AFP et par le collectif «Informer n'est pas un délit».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Thierry le 07.11.2016 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    I télé ne nous manque aucunement

  • samasula le 07.11.2016 19:30 Report dénoncer ce commentaire

    Cela fait longtemps que les gens ne regardent plus les infos.

Les derniers commentaires

  • samasula le 07.11.2016 19:30 Report dénoncer ce commentaire

    Cela fait longtemps que les gens ne regardent plus les infos.

    • mickaelul le 07.11.2016 19:53 Report dénoncer ce commentaire

      faux

  • Thierry le 07.11.2016 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    I télé ne nous manque aucunement

    • Killer le 07.11.2016 18:50 Report dénoncer ce commentaire

      je confirme !

    • taratata le 07.11.2016 19:14 Report dénoncer ce commentaire

      Peut être ! Mais la question n'est pas là ! Le problème c'est l'appropriation par les patrons ... d'une presse ou d'une chaîne de télé et l'impossibilité pour les journalistes concernés de travailler en toute indépendance d'une part et de se voir imposer de surcroit des personnages " hauts en couleurs " dans les mailles de la justice !!!

    • hent le 07.11.2016 19:49 Report dénoncer ce commentaire

      Assez d'accord, il semble que Bolloré ne sache que faire avec ses acquisitions tv. On ne gère pas la télé comme l'industrie, on le voit avec ce qu'il fait de canal+. ITélé comme BFMtv est une chaine d'infos dont il ne faut pas dicter la ligne éditoriale. Morandini, bof, aucune utilité sur ce type de chaine.