Luxembourg/Allemagne

31 janvier 2018 15:41; Act: 31.01.2018 16:34 Print

Des affaires élucidées grâce à la télévision?

LUXEMBOURG/MAYENCE – Mercredi soir, des enquêteurs luxembourgeois et allemands feront appel aux téléspectateurs de l'émission «Aktenzeichen XY... ungelöst».

storybild

Le portrait-robot montre une femme ayant vraisemblablement participé à un braquage au Luxembourg. (photo: Polizei Trier/ZDF)

op Däitsch

Dans l'affaire du vol de sept bolides Porsche à Trèves et celle du braquage d'un automobiliste à Wincheringen (Allemagne) qui concerne également le Luxembourg, l'enquête stagne. Ces deux affaires feront l'objet d'une séquence dans l'émission «Aktenzeichen XY... ungelöst» qui sera diffusée mercredi 31 janvier, sur la chaîne de télévision allemande ZDF. Des enquêteurs de la police criminelle de Trèves et du Luxembourg, ainsi qu'un procureur de Trèves présenteront les faits aux téléspectateurs appelés à témoigner pour tenter de faire avancer l'enquête et potentiellement élucider ces crimes.

Dans la nuit du dimanche 24 avril 2016, des inconnus se sont introduits dans l'enceinte d'un concessionnaire de voitures de sport de la rue Rudolf Diesel, à Trèves, et ont volé, dans l'atelier et le dépôt, sept véhicules haut de gamme de marque Porsche ainsi que cinq plaques d'immatriculation, d'une valeur d'environ 600 000 euros. Des plaques d'immatriculation ont également été dérobées sur le site d'une entreprise voisine. La police judiciaire part du principe qu'il existe un lien entre les deux affaires. Jusqu'à présent, on n'a retrouvé aucune trace ni des véhicules, ni des malfaiteurs.

Les scènes de crime sont rapprochées

La seconde affaire non élucidée concerne le braquage d'un automobiliste de 29 ans, arrêté lundi 24 avril 2017 sur le parking «Wehr» sur la B 419 entre Wincheringen et Palzem (dans l'arrondissement de Trèves-Sarrebourg, en Allemagne) par une femme ayant simulé une situation d'urgence. Cette dernière a guidé l'automobiliste vers un sentier forestier voisin où il a subitement été roué de coups par un homme jusqu'à se retrouver dans un état d'inconscience. Le couple de malfaiteurs conduisait manifestement une voiture blanche, de type Peugeot break, immatriculée en France.

Les enquêteurs supposent qu'il y a un lien avec une affaire similaire qui s'est déroulée au Luxembourg, le 18 mars 2017. À l'époque, un motard avait subi un braquage dont le mode opératoire était identique, entre les communes luxembourgeoises de Ehnen et Lenningen. Les deux scènes de crime ne sont distantes que de quelques kilomètres.

Edmund Scheuern et Jörg-Detlef Zimmer, respectivement commissaire principal et commissaire divisionnaire de la police judiciaire de Trèves, ainsi que leur homologue luxembourgeois, le commissaire Sven Schuster et le procureur général Dr Eric Samel, du ministère public de Trèves, seront présents en direct dans le studio de «Aktenzeichen XY... ungelöst» pour évoquer les faits. L'émission sera diffusée mercredi 31 janvier, à 20h15 sur la ZDF.

Source: volksfreund.de

(Philip Weber/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.