«The Grand Tour»

20 mars 2017 18:47; Act: 20.03.2017 18:50 Print

Hammond encore victime d'un crash en moto

L'animateur a été victime d'un accident durant le tournage de «The Grand Tour», onze ans après son terrible crash dans «Top Gear».

Les images du crash de Richard Hammond en 2006.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Plus de peur que de mal pour le copain de Jeremy Clarkson et de James May. «The Mirror» rapporte que Richard Hammond est tombé de sa moto alors qu'il tournait un épisode de la 2e saison du «Grand Tour» pour Amazon au Mozambique. L'impact au sol a été si fort qu'il est resté un moment inconscient à terre, avant de recouvrer ses esprits. «Il s'est vraiment fait mal», a confirmé Clarkson. Hammond a quant à lui assuré sur le site drivetribe.com qu'il allait bien et que les circonstances et les images de l'accident seront montrées dans l'émission.

Si sa mésaventure fait parler, c'est parce qu'elle rappelle le drame dont a été victime l'animateur en 2006. Sur le tournage de «Top Gear», Hammond s'était crashé alors qu'il roulait à 460 km/h. Il avait fait deux semaines de coma et un mois et demi d'hôpital.

Sécurité assurée sur «Top Gear France»

La sécurité est pourtant l'une des priorités de l'émission, comme l'expliquent Pierre-Marie Gadonneix, le directeur des opérations pour BBC France, et Géry Leymergie, le producteur de «Top Gear France». Sur le tournage de la version française de «Top Gear», diffusée sur RMC Découverte, une évaluation des risques est faite avant chaque tournage afin d'adapter le dispositif de sécurité. «A minima, la sécurité civile ainsi qu'un infirmier sont toujours sur place», indique Géry Leymergie. Si le programme se délocalise à l'étranger, il arrive qu'un médecin urgentiste se joigne à l'équipe lorsque les sujets prévus l'exigent.

En trois saisons, l'équipe médicale n'a toutefois jamais eu à intervenir. «Les animateurs ont une vraie liberté dans leur texte, mais lorsqu'ils sont au volant, tout est répété avant, continue Leymergie. On fait parfois appel à des cascadeurs ou à des pilotes pros pour les choses plus risquées.» «Certaines idées sont parfois retoquées parce que nous les jugeons trop dangereuses», abonde Pierre-Marie Gadonneix. Des précautions prises afin de permettre à «Top Gear France» de proposer un show aussi impressionnant que celui de la version anglaise tout en ne jouant pas avec la vie des animateurs.

La bande-annonce de la saison 3 de la version française:

(L'essentiel)