Michael Cimino

23 février 2021 19:41; Act: 23.02.2021 19:43 Print

«Acceptons nos différences pour un monde meilleur»

Héros gay de la série «Love, Victor», Michael Cimino aimerait que personne ne soit discriminé en raison de ses préférences sexuelles.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans «Love, Victor», sur Disney+, l'Américain de 21 ans incarne un homosexuel qui fait face à son premier amour et à la réaction de ses copains.

Quel a été votre parcours avant cette série?

J’ai grandi à Las Vegas et j’ai toujours été attiré par le monde du spectacle. Je me considère aussi chanteur qu’acteur, même si c’est en tant que comédien que j’ai commencé ma carrière en 2016. C’est le rôle de Bob dans le film d’horreur «Annabelle 3» qui m’a permis de passer de grosses auditions comme pour «Love, Victor».

Vous incarnez un étudiant qui cherche à affirmer sa sexualité dans cette série. Dans quelle mesure vous identifiez-vous à ce personnage?

À l’école, la plupart de mes amis étaient de la communauté LGBTQ. Ma première petite copine, quand j’avais 13 ans, a fait son coming out transgenre deux ans plus tard. Je me souviens comme cela a été difficile pour lui de m’en parler et d’être admis par les autres. Nous sommes toujours restés en contact. L’univers de Victor dans notre série est donc quelque chose que je comprends complètement, même si je ne suis pas à la recherche de ma sexualité comme mon personnage.

C’est-à-dire?

Je suis attiré par les filles et je n’ai jamais connu de relation sexuelle avec un homme, mais cela ne veut pas dire que je me l’interdis si je ressens une attirance un jour. Je suis persuadé qu’une personne bien dans sa peau et dans sa tête peut accepter les autres quelles que soient les préférences de chacun, sans se sentir attaqué. Acceptons nos différences pour une société meilleure.

La série est la suite du film «Love, Simon», sorti en 2018. Quel impact avait eu le long métrage sur vous?

J’avais vu «Love, Simon» avec des proches et je me souviens que mon cousin, qui est gay, était en larmes à la fin de la projection. Ce film a eu un impact énorme sur moi aussi, car c’était la première fois qu’une histoire d’amour entre deux jeunes étudiants était racontée de la sorte au cinéma. C’était une romance simple d’un garçon amoureux d’un autre et qui semblait être un amour impossible. Hétéro ou gay, on a tous connu cela dans sa jeunesse.

Vous aussi?

Oui. La première fois que je suis tombé vraiment amoureux, c’était à 14 ans de ma meilleure amie de l’école et je n’ai jamais osé lui confier mon secret. Aujourd’hui, nous sommes les meilleurs amis du monde et elle vient de se fiancer avec un autre. C’est la vie! Je crois que l’amour peut se manifester sous plein de formes différentes. Il peut y avoir de l’amour entre amis sans que ça implique des relations sexuelles.

(L'essentiel/Henry Arnaud, Los Angeles)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • @@@ le 23.02.2021 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et la marmotte met le chocolat dans l'aluminium

Les derniers commentaires

  • @@@ le 23.02.2021 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et la marmotte met le chocolat dans l'aluminium