Série

28 novembre 2019 07:39; Act: 28.11.2019 11:25 Print

Ados contre zombies pour retrouver le succès

Le spin-off de «The Walking Dead», dont le titre vient d'être révélé, devrait relancer la franchise, en ciblant un public plus jeune.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que la série «The Walking Dead», diffusée depuis 2010, sur AMC, en est à sa 10e saison, les téléspectateurs sont de moins en moins nombreux à suivre les aventures des survivants américains en proie à des morts-vivants, dans un monde post-apocalyptique. Après un premier spin-off sorti en 2015, «Fear The Walking Dead», qui ne révolutionne pas vraiment la fiction, une deuxième série dérivée va voir le jour.

Avec un casting composé principalement d'ados, «The Walking Dead: World Beyond» devrait relancer la franchise, en ciblant un public plus jeune. On y retrouvera la première génération élevée dans l'apocalypse des zombies. L'histoire se déroule ainsi dix ans après les événements de la série mère. Ces combattants seront incarnés par des acteurs prometteurs: Aliyah Royale, Alexa Mansour, Annet Mahendru ou encore Hal Cumpston.

Dans le teaser qui vient d'être diffusé, une mystérieuse femme emblématique, incarnée par l'actrice anglaise Julia Ormond, vue dans «Légendes d'automne», aux côtés de Brad Pitt, en 1994, fait son apparition. Ressemblant à une dirigeante d'armée, on la voit devant un hélicoptère noir sur lequel est inscrit un sigle composé de trois cercles. De quoi attiser la curiosité des fans. «Ce symbole avec ces trois cercles représentent trois civilisations différentes qui sont liées et imbriquées à certains égards», a déclaré le créateur et producteur de la fiction Scott Gimple, sans en dévoiler davantage. Il faudra patienter jusqu'au printemps 2020 pour découvrir les secrets de ce nouveau spin-off.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.