«TF1»

24 juin 2019 19:34; Act: 24.06.2019 19:38 Print

Alexandra Rosenfeld met les points sur les «i»

Alexandra Rosenfeld, ex-Miss France, a tenu à faire passer certains messages avant sa participation à «Je suis une célébrité, sortez-moi de là!».

Sur ce sujet
Une faute?

Voir cette publication sur Instagram

Oyez, oyez braves gens

Une publication partagée par Alexandra Rosenfeld (@alexandrarosenfeld) le

L'émission est l'une des plus attendues de l'été par les fans de téléréalité. Treize ans après une première saison, remportée par le cycliste Richard Virenque, «Je suis une célébrité, sortez-moi de là!» reviendra à l'écran tous les mardis soir, sur TF1, dès le 9 juillet prochain.

Parmi les onze candidats qui participeront à cette saison 2, tournée en Afrique du sud, on retrouvera Alexandra Rosenfeld, sacrée Miss France et Miss Europe en 2006. L'éternelle jolie jeune femme, par ailleurs compagne du journaliste Hugo Clément, a évoqué cette «émission d'aventure» sur Instagram. Ou plutôt, elle a tenu à travers plusieurs courtes vidéos à mettre les points sur les «i» avant la diffusion du programme.

La trentenaire a d'abord avoué qu'elle ne se filmait jamais en train de parler parce qu'elle détestait cela mais que là, «en prévention des deux ou trois relous qui ne manqueront pas de débarquer», elle n'avait pas eu le choix. Elle a ensuite poursuivi en expliquant sans détour que les téléspectateurs la découvriront sur les images «maigre, laide et mal coiffée». Avant de rappeler qu'elle n'était pas là-bas pour représenter Miss France, mais bien pour gagner de l'argent pour l'association Action contre la faim. «Donc les gars, toutes vos remarques sur le physique, gardez-les», a-t-elle assené.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.