Série télé

05 juin 2014 12:27; Act: 05.06.2014 14:52 Print

Apprenez le dothraki et épatez vos copains!

Un ouvrage pour parler la langue des habitants d’Essos, peuple de «Game of Thrones», va bientôt sortir.

storybild

Khal Drogo et Daenerys sont tout deux des Dothrakis dans la série américaine à succès. (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

«Hash yer dothrae chek ass­hekh?» Si vous êtes fans des guerriers nomades d’Essos, vous savez sûrement que cette phrase veut dire «Comment ­allez-vous?» en dothraki. Dans ce cas, voici une très bonne nouvelle: vous allez bientôt pouvoir vous perfectionner dans cette langue. La chaîne HBO, qui diffuse «Game of Thrones», va sortir le 7 octobre prochain, un pack pour apprendre le dothraki. Un CD, un dictionnaire, une application: toutes les chances seront mises de votre côté.

Sachez toutefois que ce langage n’existe pas réellement. Peu présent dans les livres de George Martin (l’auteur des ­romans de la saga), le dothraki a été créé uniquement pour la série. C’est le linguiste David Peterson qui s’est chargé de l’inventer. Avant le début du tournage de la première saison, il a construit 1 700 mots inspirés du turc, du russe, du swahili, de l’estonien et de l’inuktitut (dialecte inuit).

«Game of Thrones» n’est pas la première série à concevoir une langue de toutes pièces. En 1979 déjà, pour les besoins du premier film «Star Trek», tiré de la fiction télé, un langage était né. Il s’agissait du klingon, le moyen de communication des extraterrestres du même nom. Le klingon fait l’objet d’un enseignement aux États-Unis. Des pièces de théâtre comme «Hamlet» ont été traduites dans cette langue. En 2010 dans un théâtre de La Haye aux Pays-Bas, un opéra entièrement écrit en klingon a été présenté.

Ces fictions ont aussi inspiré des ouvrages:

«Castle» Richard Castle, le protagoniste de la série américaine du même nom, est un romancier. Il a tué son héros Derrick Storm et cherche à en créer un nouveau. Il choisit donc de s’inspirer de la vie professionnelle du lieutenant Kate Beckett, qu’il suit dans ses enquêtes. Plus d’une dizaine de romans ont été publiés réellement à ce jour. Seul mystère: l’auteur de ces livres. Personne ne sait vraiment qui est le nègre de Richard Castle.

«Plus belle la vie» Le cocréateur de cette série de France 3 voulait prolonger l’univers de «Plus belle la vie». Il édite de nombreux ouvrages en rapport direct avec le show. Ce sont les scénaristes de la fiction qui sont derrière ces bouquins. «Lettre à Johanna», le livre de Blanche, qui a été au cœur de l’intrigue pendant plusieurs épisodes, s’est écoulé à 60 000 exemplaires en France. Un vrai succès.

(L'essentiel/ Mathilde Jarry )