Bilal Hassani

02 septembre 2021 12:29; Act: 02.09.2021 12:29 Print

«Ce n’est pas de la provocation, ça va être cool»

Le chanteur androgyne, qui aura un partenaire masculin dans «Danse avec les stars», veut faire évoluer les mentalités.

storybild

Bilal Hassani a hâte de se déhancher sur le parquet de «Danse avec les stars», sur «TF1». (photo: Emma Birski)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour la première fois dans l’histoire de l’émission «Danse avec les stars», sur TF1, deux hommes formeront un duo. Parmi les célébrités qui fouleront la piste de danse, Bilal Hassani aura un partenaire masculin, dont on ne connaît pas encore l’identité. C’est le chanteur au look androgyne qui en a fait la demande à la production. Sa requête a aussitôt été acceptée, comme on l’a appris récemment.

Interrogé à ce sujet lors d’une conférence de presse, mardi 31 août 2021, dont ses propos ont été rapportés sur Purepeople, le Français de 21 ans a prôné la tolérance. «Je trouve que c’est vraiment cool qu’on puisse apporter ça le vendredi sur TF1 en prime time. Je suis très content, a-t-il expliqué. Je pense à toutes les personnes qui sont passées avant moi et qui ont travaillé très, très dur pour ouvrir les mentalités en France. Là, on fait un grand pas».

Bilal, qui a commencé à répéter ses chorégraphies, est donc impatient de participer au programme, diffusé dès le 17 septembre 2021. «J’ai hâte de pouvoir raconter ça aux Français, je pense que ça va faire du bien. Je ne suis pas là pour bousculer les gens. Ce n’est pas de la provocation, c’est purement l’envie de montrer quelque chose de frais, en accord avec notre époque. Je pense que ça va être cool».

Malheureusement pour Bilal, cette nouvelle lui a encore valu de violentes critiques de la part d’internautes. Victime d’homophobie depuis ses débuts dans la musique, l’artiste, qui vient de sortir son nouveau single, «Baby», n’est pas surpris par cette intolérance, mais il préfère s’en protéger. «Je ne lis pas ces commentaires, car sinon je vais me mettre à pleurer, a-t-il dit. Il vaut mieux que je ne prête pas attention à toute cette haine, ça peut me monter très vite à la tête. Je vais être accompagné par mes fans sur mes réseaux sociaux et me concentrer pleinement sur l’aventure».

(L'essentiel/lja)