Télévision en France

17 septembre 2020 09:54; Act: 17.09.2020 10:15 Print

Christian Quesada est sorti du silence

L’ancien champion des «12 coups de midi», condamné pour détention et diffusion d’images pédopornographiques, a écrit une lettre à C8 depuis sa cellule.

storybild

Christian Quesada se dit victime d’un lynchage médiatique.

Sur ce sujet
Une faute?

Reconnu coupable de corruption de mineurs et de détention et diffusion d’images pédopornographiques, Christian Quesada a été condamné à 3 ans de prison ferme le 8 avril 2020. Et ce n’est pas parce qu’il est incarcéré que le Français de 56 ans ne suit pas ce qui se dit sur lui dans les médias. Dans une lettre envoyée au producteur Guillaume Genton – à l’origine de deux documentaires sur l’ex-champion des «12 coups de midi» et chroniqueur dans «Touche pas à mon poste!» – Christian Quesada a fait part de sa colère quant à la manière dont il a été traité, notamment sur C8.

Dans une lettre envoyée à Genton, qui l’avait contacté pour avoir sa version des faits, et lue dans «TPMP» mercredi 16 septembre 2020, l’homme écrit: «Pensez-vous vraiment que je vais accorder du temps à quelqu'un travaillant pour une chaîne où depuis 15 mois vous n’avez eu de cesse de manier lynchage médiatique, insultes, diffamation pure et simple et pire, calomnie, au mépris de la plus élémentaire présomption d’innocence?».

S’il reconnaît que les faits pour lesquels il a été condamné sont graves, Christian Quesada estime avoir été victime d’un «procès cathodique plus virulent que pour Fourniret ou Abdeslam», se comparant ainsi au tueur en série et pédocriminel Michel Fourniret et à Salah Abdeslam, impliqué dans les attentats du 13 novembre 2015, à Paris. Il s’en est également pris à Cyril Hanouna, animateur de «Touche pas à mon poste!»: «Vous remercierez votre patron à propos de cette phrase collector sur Michel Cymes «Je suis contre l’acharnement médiatique». Non, mais LOL quoi!».

(L'essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mic le 17.09.2020 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils nous font chier tous ces gens avec leurs problèmes de tendances sexuelles tordues .... Non mais sérieux comment peut on encore écouter ces détraqués ? Il ose se plaindre d’avoir eu un procès difficile ????? On se moque de qui la ?????? Il est coupable il doit être enfermé voir soigné si c’est possible mais de grâce qu’on ne le voit plus et que l’on ne l’entende plus !!!!

  • Très souvent censuré par L'Essentiel le 17.09.2020 11:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prédateur et condamné à juste titre, certes, mais il n'a pas tort : aujourd'hui, les procès se font d'abord sur Twitter et consorts. Il faut dire que la justice est tellement lente qu'il n'est pas étonnant qu'elle se fasse doubler par les réseaux sociaux... La faute à ceux qui ne lui donnent pas les moyens nécessaires à son bon fonctionnement.

  • GG54 le 17.09.2020 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    3 ans ????? mais c'est purement de la folie.. 2023 il sera libre de recommencer ... car oui un prédateur ne peux renier ses pulsions ! 20ans mini dans un QHS ... sinon laisser le dans une pièces avec les parents de ses victimes... on appelera ca la loi "retour de baton"

Les derniers commentaires

  • Hervé le 17.09.2020 19:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    3 ans !!! mi 2021 ,il est dehors avec les remises de peine !

  • nathalie le 17.09.2020 14:04 Report dénoncer ce commentaire

    Le montant de sa cagnotte devrait lui être repris pour être verser en dons à des hôpitaux pour enfants , pour ce genre de personnage çà n'est pas la prison qu'il faudrait mais quelque chose de bien plus dur !!

  • Diukdiuk le 17.09.2020 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme si echo et compassion envers ces détraqués pour lesquels la justice a tranché, il devait y avoir ! Non mais..

  • NoComent le 17.09.2020 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Moi ce sont ses victimes que je plains, lui je l'aurai laissé pourrir en prison pour le reste de sa misérable vie mais malheureusement la justice a été, comme trop souvent avec ce genre de pervers, trop laxiste. N'empêche, la justice de la rue n'en a pas fini avec lui

  • realite le 17.09.2020 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu il s estime heureux d avoir tjr sa langue pour parler