Première aux États-Unis

17 septembre 2019 15:41; Act: 17.09.2019 16:26 Print

Issue de minorité, elle devient présentatrice

Lilly Singh est devenue la première femme issue de minorité à présenter un talk-show sur une grande chaîne américaine.

storybild

«L'une des plus grandes peurs de l'Amérique blanche est que les minorités leur prennent leur boulot.(...) Et soyons honnêtes, c'est ce que nous sommes en train de faire», a plaisanté Lilly Singh.

Sur ce sujet
Une faute?

La YouTubeuse canadienne Lilly Singh est devenue lundi la première femme issue de minorité à présenter un «late show» sur une grande chaîne américaine, case occupée uniquement par des hommes blancs jusqu'ici. Dans une volonté de capitaliser sur sa popularité sur YouTube, où elle compte 14,9 millions d'abonnés, la chaîne NBC avait décidé de mettre en ligne ce premier numéro de «A Little Late with Lilly Singh» sur la plateforme vidéo, avant l'heure de diffusion à la télévision.

De manière générale, la plateforme vidéo a été une bénédiction pour tous les talk-shows américains de deuxième et troisième partie de soirée, qui y ont trouvé un nouveau public plus jeune. Âgée de 30 ans, de parents indiens, Lilly Singh a repris le dernier des trois créneaux alloués quotidiennement par NBC aux talk-shows de soirée, occupé jusqu'ici par l'animateur Carson Daly.

«Salut, mon nom c'est Lilly et je ne suis pas un homme blanc»

Diffusé à 1h35 heure de New York, le programme n'est pas enregistré en direct, pas plus qu'aucun des grands talk-shows de la télévision américaine. Une seule femme avait déjà eu son propre talk-show de soirée en semaine sur une grande chaîne américaine, la comédienne et humoriste Joan Rivers, durant deux ans seulement (1986-1988) sur Fox.

L'humoriste Samantha Bee avait fait parler d'elle avec son émission «Full Frontal», talk-show de soirée lancé en 2016, mais elle est diffusée sur la chaîne câblée TBS qui a eu une audience bien moindre que les quatre «networks», les grandes stations nationales. Délaissant le traditionnel monologue d'introduction, cher aux talk-shows américain, Lilly Singh a utilisé un sketch pré-enregistré, lors duquel elle rappe devant des dirigeants de chaîne fictifs.

«Salut, mon nom c'est Lilly et je ne suis pas un homme blanc», scande celle qui a rendu publique sa bisexualité. «Ma peau est colorée et ce n'est pas de l'autobronzant». Durant l'émission, beaucoup de ses plaisanteries ont tourné autour de la diversité et de l'omniprésence des Blancs à la télévision.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Seb le 18.09.2019 10:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est quoi cette obsession de l’homme blanc? Doit-on avoir honte d’être blanc?

  • @Seb le 18.09.2019 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas de honte à être un homme blanc, mais vu leur omniprésence, on croirait que c'est une honte de ne pas l'être. La preuve: elle est la première femme de couleur à faire une late show.

Les derniers commentaires

  • @Seb le 18.09.2019 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas de honte à être un homme blanc, mais vu leur omniprésence, on croirait que c'est une honte de ne pas l'être. La preuve: elle est la première femme de couleur à faire une late show.

  • Seb le 18.09.2019 10:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est quoi cette obsession de l’homme blanc? Doit-on avoir honte d’être blanc?

    • Luludesvilles le 18.09.2019 13:46 Report dénoncer ce commentaire

      @Seb : non pas honte mais si on veut passer à la télé ou être "à la mode" oui il vaut mieux faire partie d'une "minorité". A ma connaissance Oprah winfrey a aussi trés bien réussi sa carrière non??