Amel Bent

19 janvier 2021 13:52; Act: 19.01.2021 14:20 Print

«J'ai dû affronter la barrière sociale, la pauvreté»

À l’affiche du téléfilm «Les sandales blanches», Amel Bent incarne une «diva des banlieues» qui lui rappelle son passé douloureux.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

En plus de la musique, Amel Bent se lance maintenant dans la comédie. Dans le téléfilm «Les sandales blanches», qui sera diffusé sur France 2 lundi 25 janvier 2021, la Française de 35 ans incarne le premier rôle: Malika, arrivant dans des bidonvilles algériens de Nanterre, dans les années 1960, qui fera tout pour devenir cantatrice, malgré sa condition.

Un rôle émouvant pour l’interprète de «Ma philosophie» puisqu’il lui rappelle son parcours difficile, avant de devenir une chanteuse à succès. «Avec Malika, nous avons cet instinct de survie en commun. Pour elle, réussir dans le chant, c’était une question de survie. J’avais ça en moi à mes débuts. Je courais les castings car pour moi c’était aussi une question de survie. Comme elle, j’ai dû affronter la barrière sociale, la pauvreté», confie-t-elle à «Télé Star».

Issue d’une famille modeste vivant à la Courneuve, en Seine-Saint-Denis, Amel s’était rendue à Paris, à plusieurs reprises, pour passer des auditions, dès l’âge de 12 ans. «Quand tu n’as pas d’argent, c’est compliqué de se lancer. Pour me rendre à mes castings, notamment celui de «Nouvelle Star» sur M6 (NDLR: en 2004), j’ai pris un train sans billet. J’ai aussi dormi dehors», se souvient-elle.

De plus, Amel s’était «embrouillée» avec sa mère qui ne voulait pas qu’elle tente sa chance dans la musique, surtout pendant l’année de son bac. «C’est ça, la réalité et le message de ce téléfilm: quand tu viens d’un milieu défavorisé, tu as l’impression que tu n’en sortira jamais», explique la coach de «The Voice» qui donne néanmoins espoir aux jeunes démunis, en leur montrant qu’il est possible de réaliser ses rêves quand on le veut vraiment.

(L'essentiel/lja)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luxville le 19.01.2021 14:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mdr elle a du affronter quoi cetait il y a un siecle , elle continue de toucher la sacem par contre la sans rien faire

  • Dede le 19.01.2021 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La pauvre c est pour ça que son mari a trempé dans des histoires de faux permis histoire de faire de la tune qu elle arrête si tout les gens qui ont un parcours difficile devaient se plaindre !!! C est un coup de promo pour son film c est tout. Elle est loin d être dans le besoin

  • john le 19.01.2021 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    si tu travailles à l'école , tu t'en sortiras toujours!

Les derniers commentaires

  • syl54 le 19.01.2021 15:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre chou tu vas me faire pleurer !

  • Dede le 19.01.2021 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La pauvre c est pour ça que son mari a trempé dans des histoires de faux permis histoire de faire de la tune qu elle arrête si tout les gens qui ont un parcours difficile devaient se plaindre !!! C est un coup de promo pour son film c est tout. Elle est loin d être dans le besoin

  • José le 19.01.2021 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai les pauvres issu de l'immigration n'ont aucune chance en France : Amel Bent, Amir, Soprano, Slimane, Gims, Vitaa, Dadju, Nekfeu, Aya Nakamura, Damso, Camélia Jordana, etc, etc. Laissez moi rire, on ne voit plus qu'eux à la TV. Obispo, Panis, etc... ils ont été mis au placard. Arrêtez de vous faire plaindre...

  • L Espoir fait vivre le 19.01.2021 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    Beau succès, tout le monde à sa chance mais peu réussisse...

  • luxville le 19.01.2021 14:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mdr elle a du affronter quoi cetait il y a un siecle , elle continue de toucher la sacem par contre la sans rien faire