Nikola Lozina

03 septembre 2018 08:06; Act: 03.09.2018 12:58 Print

«J'appréhendais de faire "Un dîner presque parfait"»

Nikola, révélé dans «Les princes de l'amour», participe à «Un dîner presque parfait» sur «W9», en tant qu'expert en séduction.

storybild

Nikola et les cinq candidates de la semaine. (photo: DR)

Une faute?

Du 3 au 7 septembre 2018, cinq demoiselles auront pour but de séduire le jeune Belge de 24 ans avec leur cuisine. Une tâche qui s'annonce ardue, tant l'estomac de Nikola Lozina est difficile à satisfaire.

Quel sera votre rôle dans cette semaine spéciale?

Je vais juger les plats, l'ambiance et la décoration de la soirée de chacune des candidates et mes notes compteront double. Je vais surtout juger l'ambiance, parce que pour moi, un bon repas c'est une bonne ambiance, mais je vais aussi juger le fond du menu. Manger de la merde et bien s'amuser, ça ne sert à rien. Elles vont avoir du fil à retordre, parce que je suis très difficile.

Vous êtes doué derrière les fourneaux?

Non, pas du tout. C'est surtout que je ne mange quasiment rien. Ni légumes, ni poisson ni fruits. Pour moi, c'est viande, pâtes et frites. J'appréhendais de faire l'émission. Quand je la regardais avec ma maman, je disais toujours que ce qu'il y avait dans les assiettes avait l'air dégueulasse.

Donc la séduction ne passe pas vraiment par l'estomac chez vous?

Absolument pas. Si c'est à la bonne franquette et que c'est bien dosé, ça me suffit.

Si vous aviez dû cuisiner dans «Un dîner presque parfait», qu'auriez-vous préparé?

Je pense que j'aurais été dans l'embarras (il rit). J'aurais fait une spécialité croate (NDLR: pays d'où il est originaire) ou belge. Je crois que j'aurais cuisiné des moules frites.

Êtes-vous resté en contact avec les candidates après le tournage?

Pas trop. L'une d'elles m'a fait du gros rentre-dedans pendant toute la semaine. Elle a réussi à obtenir mon numéro, mais je n'ai jamais donné suite à ses avances. Je me suis bien entendu avec une autre candidate, mais sans plus.

«Un dîner presque parfait»

Lundi 3 septembre, 17h50, W9

(L'essentiel/Julienne Farine)