Elle Fanning

14 juin 2020 22:36; Act: 15.06.2020 15:26 Print

«Je ne suis plus une enfant, il est temps de le prouver»

Avec la série «The Great», Elle Fanning veut montrer qu’elle a évolué depuis ses débuts au cinéma.

storybild

Elle Fanning a tourné dans son premier film à l’âge de 18 mois. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Sexe, vulgarité et attitude rock’n’roll: il y a de tout dans la nouvelle série de Starzplay, dont l’actrice de 22 ans est la star et la productrice.

Vous donnez depuis des années l’image de l’adolescente presque angélique. Pourquoi vouloir changer cela?

Parce que je ne suis plus une enfant et il est temps de le prouver. On me voit encore comme la petite qui débute au cinéma, mais c’était il y a près de 20 ans. Je voulais faire voler en éclats cette image d’ado parfaite, justement. «The Great» est une opportunité pour moi.

Pourquoi?

La série a été écrite par Tony McNamara, auteur du film «La Favorite», qui a gagné de nombreux prix. Quand on m’a proposé d’en être aussi la productrice, je n’ai pas hésité. Le feuilleton raconte l’arrivée de la future Grande Catherine en Russie pour épouser le jeune empereur PierreIII. Le fond est historique, mais nous avons pris d’énormes libertés sur le langage et la manière de filmer tout cela.

Vous avez plusieurs scènes de sexe avec Nicholas Hoult qui incarne l’empereur.

J’ai été la première à éclater de rire en lisant la description des scènes de sexe... et la première volontaire aussi. Je suis pratiquement toujours habillée en costume d’époque dans ces séquences. S’il y a pas mal de nudité, c’est autour de nous. J’ai trouvé ça très libérateur de simuler le sexe de cette manière car cela donne un résultat comique.

Pensez-vous que la comédie était votre destin?

J’aurais pu devenir chanteuse, styliste ou présenter une émission de cuisine car j’adore ça. Mais le showbiz, c’est mon destin. D’autant que je peux m’imaginer 1 000 vies différentes au fil de mes personnages.

Vous refusez toujours de parler de votre compagnon, lacteur et réalisateur Max Minghella qui a 12 ans de plus que vous. Pourquoi?

Parce que ma vie privée ne regarde que moi. Je ne vis pas cachée ou recluse. Être très jeune sous les projecteurs de Hollywood m’a appris l’importance de garder la tête froide et mon jardin secret pour moi.

(L'essentiel/Henry Arnaud, Los Angeles)