Sur «HBO Max»

22 janvier 2020 10:26; Act: 22.01.2020 11:17 Print

La famille royale bientôt parodiée dans une série

«HBO» a donné son feu vert au développement d'un dessin animé satirique, dans lequel la vie de la monarchie britannique sera racontée par... le prince George.

storybild

HBO Max a fourni une toute première image de la future série «The Prince». (photo: HBO Max)

Sur ce sujet
Une faute?

Fans de la famille royale britannique, réjouissez-vous! HBO Max a commandé une série animée parodique dont le thème sera la vie au palais de Buckingham. Le scénario sera écrit par Gary Janetti et sera directement inspirée de son compte Instagram suivi par 889 000 personnes, dans lequel le prince George commente les faits et gestes des membres de sa famille.

«Nous nous réjouissons d'amener le monde créé par Gary sur Instagram sur HBO Max. Nos abonnés pourront ainsi découvrir ce que ceux qui le suivent sur Instagram savent déjà: que George peut être hilarant, choquant et étonnamment gentil. Nous avons hâte de voir ce que Gary fera dans un format plus grand que les photos carrées du réseau social», a indiqué Sarah Aubry, responsable des contenus originaux pour le service de streaming.

Orlando Bloom, voix du prince Harry

Chacun des épisodes suivra le fils aîné de Kate et William tandis qu'il tente de trouver sa voie en tant que jeune prince, «des 775 pièces du palais de Buckingham aux nombreux corgis de sa famille, en passant par son école avec roturiers», a fait savoir HBO Max.

Gary Janetti prêtera sa voix à George, tandis qu'Orlando Bloom sera celle du prince Harry. Condola Rashad («Billions») doublera Meghan, Lucy Punch («Into the Woods») sera la voix de Kate et Iwan Rheon («Game of Thrones») celle du prince William.

(L'essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cancoillotte le 22.01.2020 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    Pas besoin de série comiques, les royaliste sont déjà assez drôles comme cela. Espéreront que les événements récent accélérons la disparition de cet anachronisme.

  • Le Belge d'URSS/Russie, une fois le 22.01.2020 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cancoillotte a raison mieux vaut un Président comme chez nous le bien aimé Vladimir Vladimirovitch ou son bon ami Donald Trump aux USA.

  • un petit avis le 22.01.2020 17:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La nouvelles génération !! C’est la fin de la monarchie les enfants héritiers n ont pas été éduqués dans les règles de l art !! On a vu bien la petite à plusieurs reprises tirer la langue, de fautes de caprice avent d aborder un avion . Pour l héritier pareil !!!

Les derniers commentaires

  • un petit avis le 22.01.2020 17:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La nouvelles génération !! C’est la fin de la monarchie les enfants héritiers n ont pas été éduqués dans les règles de l art !! On a vu bien la petite à plusieurs reprises tirer la langue, de fautes de caprice avent d aborder un avion . Pour l héritier pareil !!!

  • Le Belge d'URSS/Russie, une fois le 22.01.2020 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cancoillotte a raison mieux vaut un Président comme chez nous le bien aimé Vladimir Vladimirovitch ou son bon ami Donald Trump aux USA.

  • Cancoillotte le 22.01.2020 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    Pas besoin de série comiques, les royaliste sont déjà assez drôles comme cela. Espéreront que les événements récent accélérons la disparition de cet anachronisme.