Aux États-Unis

21 mai 2020 11:44; Act: 21.05.2020 11:49 Print

La plus vieille série est à court d'épisodes

La série «General Hospital», doyenne de la télévision américaine, arrive jeudi au bout de ses nouveaux épisodes.

Sur ce sujet
Une faute?

Michael va-t-il obtenir la garde de Wiley? Les peines de coeur de Sasha vont-elles la mener à l'addiction? Sonny va-t-il s'en prendre à Julian? Autant de questions brûlantes qui vont rester en suspens durant plusieurs semaines, au grand désespoir des fans de la série «General Hospital», doyenne de la télévision américaine, qui arrive jeudi au bout de ses nouveaux épisodes. Rediffusions le vendredi, longs flashbacks insérés dans les nouveaux épisodes, la production du soap opera de la chaîne ABC a eu beau jouer d'artifices pour retarder l'échéance, elle arrive au bout de ses réserves, pour la première fois depuis ses débuts, en 1963, après 14 588 épisodes.

«Amour, Gloire et Beauté» (The Bold and the Beautiful) et «Les Feux de l'amour» (The Young and the Restless) avaient déjà rendu les armes le 23 avril. Seul «Des jours et des vies» (Days of our Lives) tient encore debout, avec plusieurs mois d'épisodes en boîte, pour tenir jusqu'à l'automne. «Je regarde la série depuis que j'ai huit ou neuf ans», explique Tiana Jones, qui en a aujourd'hui 29 et habite le quartier du Queens, à New York. «Donc ne plus avoir cette partie importante de ma vie, c'est dur».

«C'est une habitude quotidienne (...) une heure à moi», dit Donna Walsh Costello, 65 ans, qui regarde «General Hospital» depuis le début. Sollicité par l'AFP, ABC n'a donné aucune information sur la date possible de reprise du tournage de la série qui a vu passer Demi Moore ou Ricky Martin. «General Hospital», qui en est à sa 58e saison, réunit encore quotidiennement un peu plus de deux millions de téléspectateurs.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • red taz le 21.05.2020 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    houlala qu'elle perte

Les derniers commentaires

  • red taz le 21.05.2020 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    houlala qu'elle perte