Mari du Premier ministre

02 décembre 2020 14:21; Act: 02.12.2020 15:38 Print

Le Luxembourg cité en exemple dans «Quotidien»

LUXEMBOURG - L'émission de Yann Barthès s'est penchée sur la question de l'appellation des conjoints des dirigeants. L'exemple luxembourgeois a évidemment été évoqué.

Sur ce sujet
Une faute?

En janvier prochain, Kamala Harris deviendra officiellement la première femme à accéder au poste de vice-présidente des États-Unis et les médias américains s'arrachent les cheveux pour savoir comment nommer Douglas Emhoff, son mari.

Jusqu'ici, tout était simple, «le dirigeant était un homme, forcément hétérosexuel et forcément marié, au moins pour la façade, c'était donc facile d'avoir une seule appellation pour toutes les conjointes», rappelle la chroniqueuse Maïa Mazurette. «Aujourd'hui, on a des femmes de pouvoir, des divorcés, des pacsés, des célibataires, des gays, des lesbiennes...», lance-t-elle avant de nommer les plus célèbres «qui ont émergé ces dernières années».

Elle cite toutes les femmes qui ont accédé au pouvoir en Islande, en Nouvelle-Zélande et bien sûr en Allemagne, avant de s'arrêter sur le cas du Grand-Duché: la journaliste indique que la presse luxembourgeoise appelle Gauthier Destenay, mari de Xavier Bettel, le «First gentleman»... En 2017, lors d'un sommet de l'OTAN, son apparition aux côtés des épouses des chefs d'État sur une photo officielle s'apparentait à une mini-révolution, dans une sphère politique qui s'ouvre doucement mais sûrement aux changements de la société.

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Columbo le 02.12.2020 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    En quoi les époux des chefs d'états devraient avoir une appellation? Son existence n'a rien à faire dans le métier du politicien en question. Ce n'est pas comme avec la royauté où tout est affaire de famille. Moi quand je vais à une réunion de travail, ma femme ne m'accompagne pas, alors qu'eux ne se déplacent presque jamais sans leur moitié (à nos frais)...

  • Dylan le 02.12.2020 16:13 Report dénoncer ce commentaire

    Encore un sujet bien "Essentiel"...

  • Phil. le 02.12.2020 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les conjoints n’ont rien à faire dans les rdv officiels, ils ne servent à rien et coûtent de l’argent, pourquoi ne pas ramener les enfants, frères et sœurs, grands parents, les tontons et les tatas tant qu’on y est ?

Les derniers commentaires

  • dulux le 03.12.2020 16:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une méconnaissance du sujet quand au coût et qui le supporte éventuellement. bref, revoyez tout ça et on en parle.

  • Niveau le 03.12.2020 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    "quotidien"?Et bien, tu parles d'une référence....

    • @ Niveau le 03.12.2020 13:28 Report dénoncer ce commentaire

      c'est vrai que Hanouna c'est mieux.

  • Unicorn le 03.12.2020 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un beau couple, un exemple pour d'autres pays ...

  • LuxEx-B le 03.12.2020 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez ! vivez comme vous voulez chez vous, et sachez vous tenir en publique suivant les codes de bonnes conduites !

  • Enrique le 03.12.2020 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Vive la monarchie, l'amitié et l'amour belgo-luxembourgeois!