Série télévisée

11 août 2020 21:25; Act: 12.08.2020 09:45 Print

«Le Prince de Bel-​​Air» devrait avoir un remake

La presse spécialisée d'Hollywood a déclaré mardi que la série télévisée qui a permis au grand public de découvrir Will Smith, devrait connaître un remake plus sombre.

Sur ce sujet
Une faute?

L'idée de ce «remake» du célèbre sitcom, qui devrait être produit par Will Smith, maintenant un peu trop vieux pour jouer l'ado désinvolte, viendrait du réalisateur Morgan Cooper, un grand fan de la série, qui avait - de sa propre initiative - tourné et publié une bande-annonce (d'un projet fictif) de quatre minutes l'année dernière.

Une idée «brillante», avait commenté Will Smith à l'époque, qui avait salué cette «version dramatique du "Prince de Bel-Air" pour la nouvelle génération». Selon le Hollywood Reporter et Deadline, le projet est maintenant développé par Westbrook Studios, la maison de production de Will Smith, et Universal TV. Il est soumis à plusieurs plateformes de streaming, comme Netflix.

Le pitch resterait le même: un jeune des quartiers durs de Philadelphie envoyé chez son oncle et sa tante dans la banlieue chic de Los Angeles, Bel-Air, pour rester dans le droit chemin. Mais au lieu d'épisodes de 20 minutes comiques et colorés, il s'agirait d'épisodes de soixante minutes, noirs et dramatiques. Contactés par l'AFP, les agents de Will Smith et Morgan Cooper n'ont pas répondu.

Diffusé entre 1990 et 1996, «Le Prince de Bel-Air» a permis à Will Smith, alors un jeune rappeur, de devenir une des plus grosses stars d'Hollywood.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nostalgie 90 le 12.08.2020 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    version dramatique...ça résume bien notre époque...Ah que c'était bien les années 90!

  • Sandro le 12.08.2020 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, on voit bien que la "Head-Down-Generation" n'arrve plus à faire des choses nouvelles. La créativité commence à souffrir énormément. Cliquer ne suffit pas, chers compatriotes.

  • ffifi le 11.08.2020 22:09 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai une idée du titre et de l'interprète, sauf qu'on est pas dans une série : "Le prince de l'Elysée", je vous laisse deviner la suite

Les derniers commentaires

  • Samie le 12.08.2020 22:02 Report dénoncer ce commentaire

    Vu les extraits, il y a déjà All American sur le même créneau... Tant qu'à faire, je préférerai quelque chose dans la veine d'Oz dans les années 90 (pas un remake, mais une série aussi intense) ...

  • Sandro le 12.08.2020 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, on voit bien que la "Head-Down-Generation" n'arrve plus à faire des choses nouvelles. La créativité commence à souffrir énormément. Cliquer ne suffit pas, chers compatriotes.

  • Nostalgie 90 le 12.08.2020 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    version dramatique...ça résume bien notre époque...Ah que c'était bien les années 90!

  • Bide assuré le 12.08.2020 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    Mauvaise idée, tous les remake de series sont une catastrophe...

  • yeah le 12.08.2020 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    pfff ils ne savent plus quoi faire.. encore et toujours des remake.. Au moins les séries des années 80-90 étaient les meilleures séries, autre chose que celles qui passent actuellement...

    • Italo le 12.08.2020 09:17 Report dénoncer ce commentaire

      Eh oui, la dépendance aux "médias" modernes fait que les gens ne développent plus leur imagination.