Télévision

03 juillet 2018 17:06; Act: 04.07.2018 10:03 Print

Les chaînes «SFR Sport» rebaptisées «RMC Sport»

Le changement de marque, annoncé en avril, vise à surfer sur le succès de la radio «RMC» et à faciliter sa diffusion par d'autres opérateurs de télécoms.

Sur ce sujet
Une faute?

Le nouveau bouquet comprend dès à présent 5 chaînes, qui ont toutes abandonné le sigle SFR au profit de cette nouvelle dénomination: RMC Sport 1 (chaîne du football, qui diffuse la Ligue des champions et la Ligue Europa), RMC Sport 2 (basket, rugby et athlétisme), RMC Sport 3 (équitation et sports extrêmes), RMC Sport 4 (sports de combat), et RMC Sport UHD (qui succède à SFR Sport 4K pour la diffusion d'événement en ultra haute définition).

Et le mercredi 8 août, le lancement de RMC Sport News, chaîne d'information sportive en continu qui remplacera BFM Sport, viendra compléter ce dispositif, qui s'appuie également sur une plateforme numérique et des chaînes événementielles. SFR a par ailleurs précisé les nouvelles conditions de commercialisation du bouquet, proposé à 9 euros par mois aux abonnés de l'opérateur et à 19 euros aux non-abonnés.

«Nous serons gagnants»

Comme l'avaient indiqué les dirigeants d'Altice lors de la présentation de cette nouvelle marque, RMC Sport vise 1 million d'abonnés en 2019 et 3 millions d'abonnés à terme, soit presque autant que BeIN Sport. Et se donne «3 ou 4 ans pour être rentable», avec un budget d'environ 600 millions d'euros annuels pour sa programmation sportive. Le groupe espère, avec cette nouvelle marque plus neutre que SFR, pouvoir négocier des accords de distribution du bouquet avec des opérateurs de télécoms concurrents.

Dans un entretien aux quotidien Les Échos, Alain Weill, le patron d'Alice Europe, a indiqué que les négociations sur ce point pourraient aboutir vers la fin août, juste avant la reprise de la Ligue des champions. Cependant, quelle que soit l'issue de ces discussions, «nous serons gagnants», a-t-il assuré, soulignant que RMC Sport est de toute façon accessible en numérique, sans passer par un opérateur, et que si le bouquet restait une exclusivité des box SFR, cela renforcerait leur attractivité.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.