«Homeland»

27 décembre 2017 16:34; Act: 27.12.2017 16:41 Print

Les scénaristes influencés par la saga Trump

L'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis a bouleversé la manière d'écrire des scénaristes de la série américaine.

Sur ce sujet
Une faute?

Le 11 février 2018, la chaîne Showtime diffusera le premier épisode de la saison 7 de «Homeland». Une saison durant laquelle Carrie, incarnée par Claire Danes, s'opposera à la présidente des États-Unis. Les téléspectateurs ne le remarqueront certainement pas, mais l'écriture des douze épisodes a été un peu particulière pour les scénaristes de la série.

Chaque année, avant de se mettre au travail, les personnes responsables de l'histoire se rendent à Washington afin de discuter avec des employés de la CIA. Leur but: rendre l'intrigue de «Homeland» la plus vraisemblable possible. Seulement, cette année, la réalité de l'agence de renseignement a dépassé tout ce que les scénaristes avaient pu imaginer jusqu'alors.

Rester crédible

«Quand nous avons commencé l'écriture, en mai, tout semblait hors de contrôle à la Maison-Blanche. Certains agents nous disaient qu'ils vérifiaient chaque matin en se levant que Séoul existait encore. La réalité était plus atroce que nos scénarios», a déclaré Alex Gansa, créateur de la série, à Entertainment Weekly.

La difficulté pour l'équipe de «Homeland» a été de rester crédible en s'inspirant de ce qui se passait au sein de la CIA et de l'équipe de Donald Trump et qui pourrait paraître absurde à la majorité des gens. Cependant, Alex Gansa a tenu à préciser que le scénario du programme restait de la fiction: «Nous n'essayons pas de prédire l'avenir ou de commenter ce qui se produit dans le monde».

(L'essentiel/jfa)