Télévision

13 février 2019 10:30; Act: 13.02.2019 11:35 Print

«Mariés au 1er regard» accusée de grossophobie

La nouvelle saison de l'émission de «Mariés au premier regard» a débuté par une polémique. Une séquence d'essayage de robes de mariée a choqué les internautes.

storybild

La scène a fait polémique sur les réseaux sociaux. (photo: M6)

Sur ce sujet
Une faute?

Lundi 11 février a marqué le retour de «Mariés au premier regard», les télépectateurs ont pu découvrir le portrait de Marlène, 30 ans, assistante maternelle. Cette dernière a décidé de tenter sa chance dans cette émission de M6 pour trouver l'amour. La trentenaire se confie sur sa souffrance, les rejets nombreux de la part des hommes dus à ses formes généreuses. Aujourd'hui, elle aimerait trouver quelqu'un qui l'aimera entièrement pour ce qu'elle est.

Dans l'émission, arrive le moment de l'essayage de la robe de mariée. La jeune femme donne ses tailles : du 46 en haut et du 40 en bas. Pourtant, lors de l'essayage, elle n'est pas parvenue à fermer la robe choisie. Jugée humiliante pour la candidate, la séquence a fait réagir sur la toile.

L'émission a été accusée de grossophobie, la production s’est justifiée. «On raconte la vérité. Ce qui s’est passé, c’est qu’elle a choisi des robes sur un catalogue, elle a dit sa taille et elle ne rentre dans rien et on a dû aller chercher des robes en urgence,» a expliqué Kamila Fiévet-Paliès à 20 minutes, «À un moment donné, si on ne raconte pas toutes les étapes, on perd de l’authenticité du format et on n’est pas là pour raconter du rêve».

Marlène a elle-même voulu expliquer comment elle a choisi sa robe de mariée. «On choisit les robes dans un catalogue en fait. On peut pré-sélectionner celles qui nous plaisent. Ce qu'on ne voit pas, c'est qu'on était dans un showroom, pas dans un magasin de mariées. C'est pour ça que j'ai eu quelques soucis avec mes robes au début. Il n'y avait pas beaucoup de robes de disponibles en fait. Mais là, c'était des robes que j'avais déjà pré-sectionnées», précise-t-elle à Purepeople.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mac Murphy le 13.02.2019 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    C'est ce type d'émission qui est une honte .L'amour et le mariage ce n'est pas ça ! Il y a tellement d'autres choses a faire que de regarder ce genre d'inepties...

  • steph le 13.02.2019 12:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    heureusement pour toutes ces chaines qu'il y a assez de téléspectateurs pour se faire abrutir le cerveau par ces fameuses émissions de soit disant télé réalité… ca fait peur

  • Théore aime de ta laisse le 13.02.2019 13:34 Report dénoncer ce commentaire

    Si j'ai bien compris, la fille dit qu'elle fait une taille plus petite que la réalité (genre à ce niveau cela change quelque chose) donc forcement cela ne va pas. Mais c'est la chaine qui est accusée de "grossophobie"? Si c'est cela faudrait voir à prendre une bonne tisane et se calmer et réfléchir la tête froide.

Les derniers commentaires

  • ImmoBimbo le 13.02.2019 17:24 Report dénoncer ce commentaire

    Il ya aussi eu la scène Pop corn/déprime. Et aucune scène où elle fait du sport, contrairement au brun musclé attire par le physique et la nuit de noces: encore une caricature de télé réalité, qui se retrouvera dans les princesses de l'amour.

  • speedy le 13.02.2019 15:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    juste une émission débile de plus...

  • DamnBro le 13.02.2019 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    Hé oui... Tout le monde n'aime pas les femmes rondes. Préféré une femme maigre c'est de la grossophobie ? A ce que je sache, nous avons encore le droit d'avoir des gouts et couleurs différents non ?

  • Théore aime de ta laisse le 13.02.2019 13:34 Report dénoncer ce commentaire

    Si j'ai bien compris, la fille dit qu'elle fait une taille plus petite que la réalité (genre à ce niveau cela change quelque chose) donc forcement cela ne va pas. Mais c'est la chaine qui est accusée de "grossophobie"? Si c'est cela faudrait voir à prendre une bonne tisane et se calmer et réfléchir la tête froide.

  • Ben le 13.02.2019 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette « émission » est une honte dans sa globalité