Phil Knight

30 juillet 2018 17:23; Act: 31.07.2018 09:55 Print

Netflix va créer un biopic sur le fondateur de Nike

Le succès de la marque Nike n'est plus à faire. Netflix prépare un film sur Phil Knight, l'homme derrière la marque à la virgule, inspiré de son autobiographie «Shoe Dog».

storybild

(photo: AFP)

Sur ce sujet

«Just do it Netflix». Le géant du streaming américain a annoncé jeudi dernier qu'il va développer un film d'après l'autobiographie du fondateur de la marque de chaussures la plus vendue au monde, Nike. Comme Steve Jobs, le fondateur d'Apple, Phil Knight, l'homme d'affaires derrière la marque à la virgule va voir sa vie adaptée sur grand écran. Netflix prépare un film inspiré de son autobiographie «Shoe Dog» («L'art de la victoire»), publiée en 2016, qui mettra à l'honneur son incroyable ascension. Scott Alexander et Larry Karaszewski, derrière «Ed Wood» et «People vs. Larry Flynt», seront en charge du scénario. Phil Knight produira en outre le projet aux côtés de Frank Marshall, producteur hollywoodien de «Jurassic World» ou «Indiana Jones».

«J'ai hâte de travailler avec mon ami, le grand Frank Marshall, et de porter mon histoire comme celle de Nike sur le grand écran» a déclaré le fondateur de la marque de sport internationale. «J'ai été honoré de l'accueil reçu pour mon livre et je pense que nous pouvons raconter mon histoire et celle de Nike à un plus grand public grâce à Netflix».

Une histoire de passion et une collaboration déjà réussie

Scott Stuber, directeur de la partie film de Netflix, a avoué que «nous ne pourrions pas être plus enthousiaste à l'idée de réaliser «Shoe Dog» avec Phil Knight, l'un des plus grands hommes d'affaires et un formidable conteur. Phil a créé une marque et une compagnie qui sont devenues plus qu'un simple logo. Avec l'innovation, la passion, les essais et les erreurs, Phil a créé quelque chose qui fait partie intégrante de notre culture. Nous avons tellement hâte de partager cela avec le monde».

Frank Marshall et Phil Knight ont déjà travaillé ensemble sur le film «Retour vers le futur» dans les années 1980. «Depuis notre collaboration, et étant moi-même adepte du running, j'ai toujours été fasciné par l'histoire de Phil et comment la compagnie s'est développée», a révélé le producteur Frank Marshall. «C'est une histoire incroyable qui montre réellement ce qu'est le chemin vers le succès, avec ses erreurs, ses combats, ses sacrifices et parfois la chance. Une compagnie qui s'est élevée grâce aux bonnes personnes, au dévouement, en leur foi dans le sport, et une mission commune de construire une marque qui changerait tout».

36 milliards de dollars

En 1962, Phil Knight, encore étudiant en comptabilité et sportif, a eu l'idée d'importer des baskets de grande qualité à des prix imbattables depuis le Japon avec Bill Bowerman, un entraîneur d'athlétisme. Au bout de seulement un an, l'homme d'affaires a engrangé 8 000 dollars. En 1971, le swoosh, le logo à la célèbre virgule, est né. Depuis, la marque est l'un des plus gros sponsors des athlètes dans toutes les catégories. En 2018, le chiffre d'affaires de Nike atteignait plus de 36 milliards de dollars dans le monde, selon le communiqué de la marque.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.