«Pékin Express»

23 février 2021 10:28; Act: 23.02.2021 11:00 Print

«Nous ne sommes pas parties pour faire les belles»

Rose-Marie et Cinzia, amies depuis 2006, font partie des huit binômes de la saison 14 de «Pékin Express», qui a été interrompue par la pandémie.

storybild

Rose-Marie (à g.) et Cinzia se sont rencontrées à Hawaï. (photo: Patrick Robert/M6)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans l’émission, les deux femmes sont présentées comme les copines parisiennes , mais aujourd’hui, Rose-Marie, 32 ans, vit à Genève, où elle a grandi et Cinzia, 33 ans, habite dans le sud de la France. Ce qui n’a pas changé, c’est leur amitié, commencée en 2006, à Hawaï. Elle s’est même accentuée durant le tournage de «Pékin Express». «On a fusionné durant cette aventure», confie Rose-Marie.

Pourquoi vous être inscrites à «Pékin Express»?

Rose-Marie: Depuis qu’on se connaît, Cinzia me dit qu’il faut qu’on fasse cette émission. Je prenais toujours ça comme une blague. Puis, un jour de 2019, j’ai vu que j’avais 20 messages et 50 appels en absence et c’était elle qui me disait: «Écoute ma Rose, je suis en train de nous inscrire à «Pékin Express». Nous avons passé le casting, été sélectionnées et avons eu la chance de partir.

Cinzia, qu’est-ce qui vous motivait?

Je trouve que c’est une émission qui lie l’aventure à l’humain et j’avais envie de vivre ça avec ma meilleure amie.

Rose-Marie, comment avez-vous réagi quand elle vous a dit qu’elle vous inscrivait?

J’ai rigolé. Je suis toujours partante pour ce genre de choses qui ne sont pas planifiées. Nous avons pris beaucoup de plaisir durant le casting, tout s’est déroulé de manière tellement fluide que c’était le destin.

Cinzia: Nous ne nous sommes jamais dit que nous ne serions pas prises (elles éclatent de rire). En plus, je pense que nous avons un atout: nous sommes authentiques et notre amitié l’est aussi. Ça s’est vu pendant les castings. Rien n’est fabriqué.

Le tournage a-t-il correspondu à ce que vous imaginiez?

C: D’un point de vue global, oui. Nous avions envie de faire cette émission pour de bonnes raisons et je pense que nous avons été servies. En revanche, on a tendance à sous-estimer les difficultés.

R: C’est quand même une aventure qui demande beaucoup de force mentale et d’endurance. Moi qui suis très endurante, il y a un moment où je me suis dit que ça allait nous demander beaucoup de ténacité.

C: Et il y a aussi le facteur chance. Peu importe la magie qui peut opérer, il faut un facteur chance.

Quelles sont ces bonnes raisons que vous évoquez?

C: Nous ne sommes pas parties faire une émission de télé pour faire les belles. Sinon nous n’aurions pas choisi «Pékin Express» (elles rient). Ni pour avoir accès à une pseudo notoriété. Nous avions envie toutes les deux de vivre un moment fort et exceptionnel. Nous avons voulu partir pour de bonnes raisons qui sont les valeurs humaines, le goût du voyage, du challenge. Nous avons été servies sur le plan humain, sur l’aventure, la beauté des paysages, les découvertes.

Comment avez-vous vécu l’interruption du tournage, en mars 2020, à cause de la pandémie de Covid-19 après seulement onze jours?

R: C’était très spécial. Les binômes qui étaient en Ouganda ont été stoppés net dans une aventure incroyable, dans une énergie de dingue. Le tournage a dû s’interrompre et nous n’avions aucune idée de ce qui se passait dans le monde. Nous avons dû être rapatriées en urgence dans une ambiance qui était complètement différente de ce qu’on vivait dans «Pékin Express».

Comment s’est passée la reprise du tournage, en septembre 2020, dans d’autres pays que ceux prévus au départ?

R: C’est une grande redistribution des cartes. Chaque binôme a ses atouts, ses forces et ses faiblesses et quand on change de pays, tout est différent, les conditions changent complètement. Ça a aussi été un redémarrage, il fallait se remettre dans l’énergie du jeu.

C: Nous avons bien vécu le confinement, nous avons beaucoup cuisiné. On verra peut-être un avant et un après confinement à l’écran (elles rient).

(L'essentiel/Julienne Farine)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Siseulementsi le 23.02.2021 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On s en fout totalement.

  • Sosso le 23.02.2021 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sa n’intéresse à personne (a part ceux qui regardent l’émission).....

Les derniers commentaires

  • Sosso le 23.02.2021 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sa n’intéresse à personne (a part ceux qui regardent l’émission).....

  • Siseulementsi le 23.02.2021 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On s en fout totalement.

    • Oli F le 23.02.2021 13:30 Report dénoncer ce commentaire

      ben passe ton chemin alors...