États-Unis

10 octobre 2018 07:25; Act: 10.10.2018 09:37 Print

Shannen Doherty ne veut plus de «Charmed»

Sollicitée pour faire une apparition dans le reboot de la série des sœurs sorcières, l'héroïne de la série originale a simplement décliné la proposition.

storybild

Shannen Doherty ne veut pas consacrer sa carrière au «réchauffé». (photo: Earl Gibson iii)

Sur ce sujet
Une faute?

Si le reboot de «Charmed» est attendu sur les écrans ce dimanche, aux États-Unis, Shannen Doherty, l'une des héroïnes de la série originale, a bien été pressentie pour y jouer un rôle. Visiblement peu charmée par la proposition, l'actrice de 47 ans a refusé de prendre part au nouveau projet, qu'elle soutient malgré tout. «Oh mon dieu, je ne peux pas être la reine des reboots!», a-t-elle confié à Entertainment Weekly.

Cette décision fait écho au fait que l'ex-interprète de Prue Halliwell ait décidé de participer à la nouvelle version en série du film «Heathers», datant de 1989. Pour les fans de la première heure, il va falloir troquer les actrices de la version originale: Shannen Doherty (Prue), Holly Marie Combs (Piper), Alyssa Milano (Phoebe) et Rose McGowan (Paige) pour la nouvelle génération de sorcières, incarnées par les comédiennes Madeleine Mantock, Mélonie Diaz et Sarah Jeffery.

S'ils ne la verront pas dans la nouvelle adaptation de la série, les admirateurs de Shannen Doherty auront peut-être la chance de la rencontrer au festival «Comic Con Paris» à la Grande Halle de la Villette, du 26 au 28 octobre prochains.

Regardez le trailer de la nouvelle série «Charmed»:

Et, pour un peu de nostalgie, regardez le générique de l'ancienne série «Charmed»:

(L'essentiel/szu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.