Horreur

31 janvier 2020 07:30; Act: 31.01.2020 09:48 Print

«The Grudge» sera adapté en série sur Netflix

Le service de streaming diffusera bientôt une adaptation en plusieurs épisodes du long métrage «The Grudge».

Sur ce sujet
Une faute?

On en avait déjà entendu parler en juillet 2019, mais cette fois, c'est officiel: les abonnés de Netflix pourront se faire peur, très peur, cette année grâce à un feuilleton inspiré du film d'horreur américano-japonais «The Grudge», sorti en 2004. La nouvelle est excellente pour tous les fans du genre, puisque la plateforme a choisi de faire réaliser la série par des Japonais, passés maîtres dans l'art de faire flipper le public.

«The Grudge», c'est d'abord un film nippon, sorti en 2002 sous le titre «Ju-On: The Grudge». Le film mettant en scène Sarah Michelle Gellar dans le rôle d'une jeune Américaine confrontée à une entité surnaturelle dans une maison de Tokyo, en 2004, en est en fait un remake. La recette ayant fonctionné, cinq autres longs métrages japonais et quatre rééditions américaines ont ensuite vu le jour, la dernière étant sortie en salle, au début du mois de janvier 2020.

«Basée sur des événements réels»

Pour le moment, Netflix s'est contenté d'indiquer sur son compte Twitter français que l'adaptation était en cours, sans autres précisions. Tout juste la plateforme a-t-elle laissé entendre sur son site que le feuilleton allait revenir aux origines de la saga.

«La série de films d'horreur japonais «Ju-On» était en fait basée sur des événements réels qui se sont produits pendant plus de quarante ans... et la vérité dépasse la fiction», est-il écrit. La production de cette série confirme la volonté du service de streaming de travailler davantage avec des fournisseurs de contenus asiatiques qu'avait évoquée Reed Hastings, son patron, au mois de novembre 2019.

(L'essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • foududuc le 31.01.2020 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    chouette

Les derniers commentaires

  • foududuc le 31.01.2020 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    chouette