Télévision en France

30 août 2019 07:36; Act: 30.08.2019 10:25 Print

Thierry Ardisson va assigner «C8» en justice

L'animateur a décidé de poursuivre la chaîne et le patron du groupe Canal+ pour «rupture brutale de dépendance économique».

storybild

Thierry Ardisson est resté treize ans dans le groupe Canal+. (photo: Pierre-Olivier)

Sur ce sujet
Une faute?

Thierry Ardisson était arrivé dans le groupe Canal+ en 2006. Après avoir été à l'antenne sur la chaîne principale, il avait migré sur C8 dix ans plus tard et tout semblait aller pour le mieux. Pourtant, en mai 2019, celui qui est surnommé l'homme en noir avait annoncé dans un communiqué qu'il quittait la chaîne qui n'avait, selon lui, «plus les moyens de s'offrir Ardisson et ses équipes».

Trois mois plus tard, l'animateur va encore plus loin. Il a décidé d'attaquer son ancien employeur en justice pour «rupture brutale de dépendance économique», a révélé Le Point. Ardisson explique que 90% du chiffre d'affaires de sa société de production Téléparis provenait de ce qu'elle produisait pour le groupe Canal+.

Plainte pour «parasitisme»

Il exige donc une indemnisation pour cela, ainsi que pour le préjudice à son image et à sa carrière. Enfin, il demande que l'argent qu'il a déboursé pour indemniser ses salariés licenciés lui soit remboursé. «J'ai comme l'impression que Vincent Bolloré et C8 jouent la montre en pensant que lorsque l'affaire viendra à l'audience, j'aurai retrouvé du travail et ainsi m'indemniser à moindre coût. Mais je ne suis pas seul, je pense à la centaine de salariés qui va rester sur le carreau», a dit l'animateur.

Et ce n'est pas tout. L'ex-présentateur de «Salut les Terriens!» va également poursuivre C8 pour «parasitisme», affirme Le Parisien. Selon lui, le nouveau programme de Cyril Hanouna, «La Grande Darka», est une copie d'un concept qu'il avait présenté à la direction en 2016. Dans le divertissement, les différents chroniqueurs devront faire rire un invité et un capteur permettra de compter le nombre de fois où la personne a ri.

Dans un e-mail envoyé au directeur général de C8, l'animateur a rappelé qu'il avait déposé un concept d'émission intitulée «Qui va faire rire les Français» en 2015. «Nous te l'avons proposé au cours d'un déjeuner le 27 mars 2016», a-t-il écrit à Franck Appietto le 18 août dernier. Sur Twitter, Cyril Hanouna a réagi à ces accusations en invitant Thierry Ardisson à regarder son émission. «Il verra que ça n'a rien à voir avec son concept», a-t-il écrit.

(L'essentiel/jfa)