États-Unis

07 septembre 2021 11:18; Act: 07.09.2021 11:45 Print

«Omar» de «The Wire» meurt à 54 ans

L’acteur américain Michael K. Williams, qui incarnait Omar dans la série, a été retrouvé mort lundi dans son appartement de Brooklyn, à New York.

storybild

Michael K. Williams, à New York, le 2 avril 2019. (photo: Getty Images via AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Son interprétation d’Omar, un personnage à part et incontournable de la série culte «The Wire», l’avait rendu célèbre: l’acteur américain Michael K. Williams, plusieurs fois nommé aux Emmy Awards, a été retrouvé mort lundi dans son appartement de Brooklyn, à New York, à l’âge de 54 ans.

«C’est avec une profonde tristesse que sa famille annonce le décès de l’acteur Michael Kenneth Williams (…). Elle vous demande de respecter son intimité pendant le deuil lié à cette perte insurmontable», a déclaré la famille de l’acteur, dans un message transmis par son agent.

«Il est mort dans un appartement (…) à Brooklyn», a déclaré de son côté le lieutenant John Grimpel, de la police new-yorkaise, qui n’a donné aucun détail, alors que plusieurs médias ont avancé la thèse d’une overdose, en citant des sources policières.

Durant sa carrière, Michael K. Williams, né à Brooklyn où il a grandi dans une famille afro-américaine, a été nommé plusieurs fois aux Emmy Awards, pour ses apparitions dans «Bessie» (2015), «The Night Of» (2016) ou «When They See Us» (2019). Son rôle dans «Lovecraft Country» lui valait encore une nomination pour la prochaine soirée de récompenses.

Mais c’est en incarnant Omar, l’un des personnages les plus atypiques et réussis de «The Wire», que l’acteur dont le visage était barré d’une longue cicatrice s’est fait largement connaître et apprécier. Dès l’annonce de sa mort, les hommages n’ont pas tardé dans le milieu des séries et du cinéma, mais aussi au-delà. «Horrible, triste et incroyable de penser que nous avons perdu le fantastique et talentueux Michael K. Williams à l’âge de 54 ans», a ainsi tweeté le grand écrivain américain Stephen King.

«Omar Little»

Pour beaucoup, la série «The Wire» de David Simon, plongée saisissante dans le quotidien des quartiers pauvres de Baltimore, est l’une des plus réussies de l’histoire.

Diffusée en cinq saisons sur HBO dans les années 2000, la série suit les rivalités de petits groupes de trafiquants de drogue au pied d’immeubles parfois délabrés et le travail des enquêteurs de la police, mais saison après saison, David Simon s’intéresse avec un sens poussé du détail à la politique locale, aux médias, à l’éducation ou aux affaires d’un syndicat d’ouvriers portuaires.

Dans ce tableau souvent sombre, Omar Little, l’un des criminels les plus violents et redoutés, arpente les rues de Baltimore, enveloppé dans un grand manteau, arme à la main. L’interprétation par Michael K. Williams de ce criminel homosexuel et solitaire, doté de son propre code moral et de ses principes, a été saluée par la critique, tout autant que celle d’Idris Elba, qui incarne un autre trafiquant, Stringer Bell. Dans une interview à la radio américaine NPR, en 2016, il avait raconté comment il luttait lui-même dans sa vraie vie contre son addiction à la drogue pendant qu’il jouait dans «The Wire».

Michal K. Williams avait aussi joué le rôle de Chalky White, un contrebandier à l’époque de la prohibition, dans «Boardwalk Empire», ou celui d’un détenu puissant dans la célèbre prison new-yorkaise de Rikers Island, dans «The Night Of». Au cinéma, il avait notamment eu un rôle dans «Twelve Years as a Slave» de Steve McQueen ou «Gone Baby Gone» de Ben Affleck. L’acteur devait bientôt incarner Doc Broadus, premier entraîneur et mentor de George Foreman dans un biopic sur le grand boxeur américain.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MonAvis le 07.09.2021 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    The Wire une série à voir absolument! RIP "Omar"

  • bonne f le 07.09.2021 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RIP MONSIEUR :(:(:(

  • eric le 07.09.2021 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    propagande us, parlez des acteur europeen un peu plus. merci

Les derniers commentaires

  • MonAvis le 07.09.2021 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    The Wire une série à voir absolument! RIP "Omar"

  • bonne f le 07.09.2021 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RIP MONSIEUR :(:(:(

  • eric le 07.09.2021 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    propagande us, parlez des acteur europeen un peu plus. merci

    • Elite Satanique le 07.09.2021 12:11 Report dénoncer ce commentaire

      Omar comme Belmondo et autres "célébrités" sont des sacrifices pour l'équinoxe de l'automn qui est le 22 septembre.

    • N'imp le 07.09.2021 12:11 Report dénoncer ce commentaire

      Affligeant...