Séries télé

22 juillet 2017 13:00; Act: 22.07.2017 13:00 Print

Une fusion dans l'univers «Walking Dead»?

Les fans en rêvent, les créateurs y pensent: les séries «Walking Dead» et «Fear the Walking Dead» pourraient se rejoindre.

storybild

L'acteur Khary Payton pose avec des figurants déguisés.

Sur ce sujet
Une faute?

Le fantasme des fans de zombies en phase de se réaliser ? Le créateur de «Walking Dead» a laissé sous-entendre vendredi au Comic-Con de San Diego qu'un crossover entre la célèbre série et sa petite soeur «Fear the Walking Dead» pourrait voir le jour. «On adorerait essayer et voir comment ça marche», a déclaré Robert Kirkman, le scénariste de la bande dessinée «Walking Dead», qui a lui-même participé à l'adaptation de son oeuvre en série télé.

La série «Fear the Walking Dead», dérivée de l'univers de l'originale, se place dans une temporalité différente. Mais les fans se plaisent à rêver que les deux scénarios puissent arriver à se croiser, surtout depuis qu'une rumeur fait état d'un lien entre le personnage de Daryl Dixon dans «Walking Dead» avec celui de Madison Clark dans «Fear the Walking Dead».

«Téléphone magique»

Robert Kirkman n'a pas écarté cette théorie et a ironisé sur le fait que les deux personnages pourraient communiquer grâce à un «téléphone magique». «Il faut régler la chronologie», a-t-il toutefois nuancé. Dans sa chronologie, «Walking Dead» en est à la saison 8 et a beaucoup d'avance sur «Fear The Walking Dead», qui en est seulement à sa troisième saison, a-t-il expliqué.

Au Comic-Con, le grand rendez-vous annuel de la pop culture qui se déroule du 20 au 23 juillet dans le sud de Californie, les fans ont pu voir les bandes-annonces des nouvelles saisons des deux séries. La saison 3 de «Fear The Walking Dead» reprendra en septembre et finira en octobre, juste avant le retour de sa grande soeur sur le petit écran, pour sa huitième saison.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.