Nina Dobrev

28 juillet 2020 09:39; Act: 29.07.2020 10:13 Print

«Une série par des femmes pour des femmes»

L’actrice s’était faite plutôt discrète depuis la fin de «Vampire Diaries» en 2017, série qui l’a révélée. Ça pourrait bien changer.

storybild

La comédienne de 31 ans a joué l’an passé dans «Fam», série diffusée aux États-Unis sur CBS. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’actrice bulgaro-canadienne a un nouveau projet en ligne de mire. Elle a acquis les droits pour la TV de «Woman 99», best-seller écrit par l’Américaine Greer Macallister, dans lequel une jeune femme tente de libérer sa sœur d’un asile psychiatrique. En plus d’y camper le premier rôle, il est prévu que Nina Dobrev coproduise cette fiction.

«Donner vie à "Woman 99" est un rêve qui devient réalité. C’est tellement important de raconter des histoires de femmes écrites par des femmes avec des femmes pour des femmes», a résumé la comédienne de 31 ans dans un communiqué cité par plusieurs médias américains. Dobrev a détaillé le pitch de «Woman 99»: «Ce récit historique explore les thèmes de la maladie mentale, de l’inégalité sociale et de l’injustice. C’est aujourd’hui encore terriblement pertinent, même des siècles après que l’histoire a eu lieu. Malheureusement, elle continue de se répéter».

L’auteure, Greer Macallister, est naturellement aux anges de voir son roman prochainement porté à l’écran: «Dès notre première conversation avec Nina, j’ai été bluffée par son enthousiasme, sa perspicacité et sa passion pour cette histoire. De plus, l’approche inclusive du projet, conduit uniquement par des femmes, est parfaite pour donner vie aux filles peu commodes de l’asile de Goldengrove». Précisons encore que, pour l’heure, il est impossible de dire quand et sur quelle chaîne sera diffusée cette adaptation.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Constat le 28.07.2020 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Une série par des femmes pour des femmes. C'est pas de la discrimination ? Le cas contraire je suppose que les rues seraient déjà blindées de femen criant à l'injustice

  • Sepp le 28.07.2020 15:42 Report dénoncer ce commentaire

    C'est de la marginalisation. Il faut protester, les hommes. Il faut faire du remmidemmi. Il faut renverser des banquettes, il faut détruire des vitrines. Et surtout arrêter de glorifier les femmes comme des déesses. Plus on a du pouvoir, plus le caractère devient égoiste.

  • Moui le 28.07.2020 17:51 Report dénoncer ce commentaire

    Je serais curieux de voir les réactions si quelqu'un osait vanter "Une serie par des hommes pour des hommes".

Les derniers commentaires

  • Moui le 28.07.2020 17:51 Report dénoncer ce commentaire

    Je serais curieux de voir les réactions si quelqu'un osait vanter "Une serie par des hommes pour des hommes".

  • Sepp le 28.07.2020 15:42 Report dénoncer ce commentaire

    C'est de la marginalisation. Il faut protester, les hommes. Il faut faire du remmidemmi. Il faut renverser des banquettes, il faut détruire des vitrines. Et surtout arrêter de glorifier les femmes comme des déesses. Plus on a du pouvoir, plus le caractère devient égoiste.

  • Macho Man le 28.07.2020 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Flop assuré comme pour les derniers films "pour des femmes". L'agenda du genre féminin a déjà échoué !!!

  • Constat le 28.07.2020 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Une série par des femmes pour des femmes. C'est pas de la discrimination ? Le cas contraire je suppose que les rues seraient déjà blindées de femen criant à l'injustice

    • @Constat le 28.07.2020 16:39 Report dénoncer ce commentaire

      Bah, vous savez, l'injustice est à géométrie variable parfois... Ai déjà discuté avec des féministes, elles voulaient l'égalité (ok sur le principe, aucun souci) mais que les hommes continuent quand même à être galants, qu'ils continuent à régler l'addition au restaurant, etc... Bref égalité sur les points sur lesquels elles sont flouées, mais pas question de perdre leurs "avantages féminins" pour autant... Le beurre et l'argent du beurre quoi...