Au Luxembourg

10 septembre 2019 11:01; Act: 10.09.2019 11:54 Print

«10 ans de croissance» pour la banque privée

LUXEMBOURG - Depuis 2008, le pays a résisté aux autres places pour s’imposer sur le segment de la banque privée. 56% des clients possèdent plus de 20 millions d’euros d'actifs.

storybild

Patrick Wagenaar, Pierre Étienne et François Dacquin, du Private Banking group Luxembourg, ont présenté des chiffres encourageants. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

En 2008 et après la crise financière, «beaucoup prédisaient la fin de la banque privée au Luxembourg», rappelle Pierre Étienne, président du Private Banking Group Luxembourg (PBGL), le cluster de l’ABBL. Dix ans plus tard, non seulement le secteur a résisté à la concurrence, mais il a même quasiment doublé ses actifs sous gestion. «On est passé globalement de 200 à 400 milliards d'euros», développe Pierre Étienne, alors qu’étaient publiés mardi les résultats d’une enquête sur l’évolution de la banque privée au Grand-Duché.

Pour faire simple, depuis 2008, la banque privée au Luxembourg a connu «dix ans de croissance continue» pour atteindre aujourd’hui une cinquantaine d’établissements, plus de 6 600 employés et des clients, en majorité européens, qui disposent pour 56% d’entre eux de plus de 20 millions d’euros d’actifs.

«Clientèle internationale et sophistiquée»

«Il s’agit d’une clientèle internationale et sophistiquée, il nous faut être réactifs, maîtriser la législation nationale et celle du pays d’origine», glisse Patrick Wagenaar, de chez Degroof Petercam. Pour Pierre Étienne, «la stabilité politique du pays, les compétences, la croissance forte et le triple A» séduisent et rassurent. Le Luxembourg étant aussi une solution pour les clients et banques privées qui souhaitent continuer à accéder au marché unique européen, à la différence de la Suisse et de la Grande-Bretagne, surtout face aux incertitudes du Brexit.

Le bilan est donc positif. Autant que les perspectives. Le Private Banking Group (PBGL) n’hésite pas à miser sur une croissance annuelle de 10% à court terme. Et cela même en considérant la perte de rentabilité (NDLR: il n’est pas exclu que la rémunération baisse et la tarification change pour les clients aussi) et les taux d’intérêt qui restent bas. «Nous sommes extrêmement dépendants du niveau des marchés, concède Pierre Étienne. Mais il faut avoir de l’ambition».

Pierre Étienne, président du Private Banking Group Luxembourg, au micro «L'essentiel Radio» de Nicolas Chauty:

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sanglier le 10.09.2019 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Politique fiscale ? Lux est l un des pays où on paie le plus d impôts! J y laisse plus de 40% de mon salaire hors les charges sociales !

  • tintin le 10.09.2019 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne sais pas si l'on doit applaudir ou pleurer devant une tel annonce. Non pas que je veuille critiquer les riches, certains ont du travailler dur pour cela, mais l'on constate une fois de plus que la fossé avec les pauvres se creusent de plus en plus. Et ce tripple A dont le luxembourg est si fier, n'est malheureusement du qu'à une politique fiscal et rien d'autres.... Mais bon c'est peut être ce qui nous fait vivre au détriment des autres....

  • Carlo Marxo le 10.09.2019 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    On se sent comme au paradis

Les derniers commentaires

  • BeLux le 10.09.2019 19:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les banques sont soumises aux audits des autorités de régulation du secteur financier...

  • Carlo Marxo le 10.09.2019 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    On se sent comme au paradis

  • moi le 10.09.2019 16:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Degroof Petercam crédible ? Enquête FSMA, CSSF, BCE en cours Pas de fumée sans feu, plus de virements autorisés supérieurs à 100000€ - voir L’Echo de la Bourse

  • Gaston Spaar le 10.09.2019 15:44 Report dénoncer ce commentaire

    Quasiment pas de clients nationaux.

  • sanglier le 10.09.2019 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Politique fiscale ? Lux est l un des pays où on paie le plus d impôts! J y laisse plus de 40% de mon salaire hors les charges sociales !

    • @sanglier le 10.09.2019 13:49 Report dénoncer ce commentaire

      Pour avoir un taux d'imposition de 40%, vous avez aussi un bien élevé.

    • Marcassin le 10.09.2019 13:54 Report dénoncer ce commentaire

      une politique fiscale ne se résume pas à votre seul taux d'imposition Mr le sanglier... (d'ailleurs je connais des centaines de millions de personnes qui aimeraient payer 40% d'impôt pour jouir du niveau de prestation sociale luxembourgeois...) arrêtez de commenter pour râler aveuglément et réfléchissez un peu au réel problème évoqué par le commentaire ci-dessous. D'ailleurs, si vous avez le droit vote, réfléchir peut se révéler utile parfois...

    • Helen Mc C le 10.09.2019 15:47 Report dénoncer ce commentaire

      Le Luxembourg a bien choisi sa stratégie. Attractivité fiscale pour les riches étranger incités à venir faire de l'optimisation au GdL. Fiscalité modérée sur les entreprises à commencer par les multinationales. Matraquage fiscal des travailleurs par les impots directs et indirects. Et je ne parle même pas du tourrisme à la pompe.

    • @sanglier le 10.09.2019 16:20 Report dénoncer ce commentaire

      oui mais pas pour les très riches...