Emploi au Luxembourg

06 juin 2019 16:35; Act: 06.06.2019 17:53 Print

260 emplois supprimés chez ArcelorMittal

LUXEMBOURG - Annoncés fin février, les «départs naturels» de 260 salariés dans les usines d'ArcelorMittal de Differdange et Belval ont été confirmés par le ministre du Travail.

storybild

Que ce soit dans les usines de Belval, Differdange ou Rodange, ArcelorMittal compte bien investir dans les outils de production. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

La réorganisation des usines de Belval et de Differdange du groupe ArcelorMittal pour améliorer leur compétitivité aura un prix. «260 salariés», selon le ministre du Travail, Dan Kersch, quitteront le sidérurgiste dans le cadre de «départs naturels ou de préretraite». «Ce plan sera étalé sur trois à cinq ans, on ne demande à personne de partir et nous ne pouvons absolument pas chiffrer l’impact de ces départs», nuance Pascal Moisy, le porte-parole d’ArcelorMittal.

Les usines de Belval et Differdange seront les principaux sites affectés par ces disparitions de postes. Le groupe sidérurgique a notamment pris la décision de réorganiser son service commercial et son service de maintenance. «En contrepartie, des investissements importants sont promis à Belval, Differdange et dans une moindre mesure à Rodange, mais sans préciser les montants», regrette le député du CSV Marc Spautz, après une réunion avec le ministre à la Chambre des députés.

ArcelorMittal subit de plein fouet la concurrence de l'acier chinois, notamment sur un secteur où la Chine était absente jusqu'à présent: la fabrication des palplanches. «Nous avons besoin d'investir dans la recherche pour maintenir la meilleure qualité d'acier possible et faire la différence», insiste encore Marc Spautz.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • La fin d'une époque le 06.06.2019 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Ce métier n'existera bientôt plus. Nous préférons la basse qualité Chinoise, sans penser une seconde à l'écologie ou à l'avenir de nos enfants.

  • johnny le 06.06.2019 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt le dernier employeur du Luxembourg

  • ladeux le 06.06.2019 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les banques, les hôpitaux, les services à la personne et la grande chaîne de magasin national ne sont pas en reste

Les derniers commentaires

  • loulou30 le 07.06.2019 05:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le contribuable luxembourgeois à payer très cher dans les années 80 déjà le manque de compétitivité de l arbed ou des centaines d ouvrier été à la division anticrise ils étaient payer par l adem restant à la maison pendant ce temps le rachat de arbed par Mittal à arranger tout le monde au niveau de l état ,les syndicats avaient exiger le remboursement de cette période payer par nous contribuable. ..mais l état à été généreux laissant ces millions en faveur de Mittal. .. merci pour ces belles années pendant que de petites sociétés se sont cassés la gueule avec moins d écarts de l état vive Arcelor

  • Le petit Suisse le 06.06.2019 22:40 Report dénoncer ce commentaire

    L'europe nous a tellement bien mondialisés, que bientôt nous serons le tiers monde, et les chinois la première puissance mondiale.

  • ladeux le 06.06.2019 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les banques, les hôpitaux, les services à la personne et la grande chaîne de magasin national ne sont pas en reste

  • Lamineur le 06.06.2019 20:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sécurité, qualité et quantité. La sidérurgie au Luxembourg doit faire avec ces 3 paramètres. La chine ne fait qu' avec 1 seul, ne cherchez pas plus loin d'où vient la perte de compétitivité.

  • Fredo1975 le 06.06.2019 20:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu as 2000% raison Très bonne analyse de ta part et remarque pertinente..... Réveillons nous !!!!!!