Au Luxembourg

11 août 2020 08:05; Act: 11.08.2020 10:31 Print

4,6 millions d'euros d'amende pour la BIL

LUXEMBOURG - La banque luxembourgeoise a été sanctionnée en raison de certaines faiblesses de son dispositif de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

storybild

La BIL écope de 4,6 millions d'euros d'amende. (photo: Editpress/François Aussems)

Sur ce sujet
Une faute?

Le couperet est tombé. La Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) a sanctionné la Banque internationale à Luxembourg (BIL) pour des faiblesses de son dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. C'est la BIL elle-même qui l'a annoncé via un communiqué publié lundi.

Montant de la punition: 4,6 millions d'euros d'amende. Les contrôles du gendarme de la place financière remontent à 2017 et 2018. Si des faiblesses ont donc été relevées, la BIL affirme «qu'aucune activité de blanchiment de capitaux ou de financement du terrorisme n'a été identifiée». Les contrôles de la CSSF portaient sur «un échantillon de clients des pays de la Communauté des États indépendants (NDLR: qui regroupe d'anciennes républiques soviétiques, dont la Russie), représentant un nombre limité de clients, dont le risque inhérent est généralement considéré comme élevé».

Quoiqu'il en soit, la BIL assure avoir réagi après les contrôles. Elle dit avoir «rapidement pris les mesures appropriées pour corriger les faiblesses identifiées» et «a défini un nouveau et rigoureux cadre de tolérance au risque en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme». Ainsi, «de nouveaux spécialistes ont été recrutés, des formations supplémentaires ont été organisées et la sensibilisation des collaborateurs a été renforcée».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • BankExpert le 11.08.2020 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas de fumée sans feu... Ils avaient sorti la même communication avec les Panama Papers alors qu'il avait pourtant bien une filiale dédiée à ça...

  • BILGATE le 11.08.2020 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonnant pour cette banque, elle a déclinée depuis quelques années et plus tout ce que l'on ne sait pas. Heureusement qu'un ex-membre de l'Etat est au conseil d' direction sinon cette banque n'existerait plus

  • Epic Fail le 11.08.2020 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis 2018, la BIL est une banque chinoise; les chinois ont une autre définition de la vérité... Vous n'avez donc toujours pas compris ?

Les derniers commentaires

  • Jimmy le 13.08.2020 09:23 Report dénoncer ce commentaire

    La BIL n'est plus la banque du pays, c'est uniquement le nom qui y reste avant un jour de changer complètement de nom, vente au Quatar, puis maintenant aux chinois, puis après ça sera a qui le tour, le problème c'est toujours le même, ils font croire qu'ils sont les meilleurs, mais au final, ils ne sont plus que l'ombre d'un passé lointains.

  • moua le 12.08.2020 23:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    super!

  • Brita Ham le 12.08.2020 07:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui ? Les vrais hommes de métiers dynamiques, avec leurs visions... Ceux qui ont mené cette banque au bord du gouffre ? Relisez l‘histoire de cette banque; il suffit de chercher dans Google avec les mots „scandale“ et „Dexia“ !

  • Leresidentlulu le 11.08.2020 17:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En même temps il me semble que tous les établissements bancaires payent ou ont payé un droit et donc une licence bancaire... ils vont pas couper la branche qui finances les traitements... il y’a conflit d’intérêt !

  • georgette le 11.08.2020 17:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    5 millions pour une banque c’est peanuts.