En Pologne

08 octobre 2020 15:14; Act: 08.10.2020 17:43 Print

ArcelorMittal ferme une aciérie et un haut-​​fourneau

LUXEMBOURG/POLOGNE - Le géant de la sidérurgie va fermer un haut-fourneau et une aciérie en Pologne, car la demande a plongé en raison de la pandémie.

storybild

Sanjay Samaddar, directeur général d'ArcelorMittal Pologne. (photo: ArcelorMittal)

Sur ce sujet
Une faute?

Le géant de la sidérurgie ArcelorMittal a annoncé, jeudi, qu'il allait fermer un haut-fourneau et une aciérie en Pologne car la demande a plongé en raison de la pandémie de coronavirus et des importations à bas coût extra-européennes. «Le Covid-19 a d'importantes conséquences pour l'industrie de l'acier européen... la demande en acier reste significativement inférieure par rapport à avant la pandémie», a déclaré Sanjay Samaddar, directeur général d'ArcelorMittal Pologne.

«Nous devons prendre des décisions difficiles - dans ce cas, malheureusement, celle de fermer définitivement le haut-fourneau et l'aciérie de Cracovie», a-t-il ajouté, cité dans un communiqué en ligne sur le site de la compagnie. Selon des médias polonais, 650 employés «pourraient être directement touchés», sans préciser s'ils perdront leur emploi. Le géant de la sidérurgie a aussi indiqué qu'il n'avait pas grand espoir de voir le marché de l'acier reprendre à court terme, ce qui signifie qu'il aura besoin «de prendre des mesures supplémentaires pour s'adapter à cette faible demande».

11 000 employés en Pologne

ArcelorMittal est le plus gros producteur d'acier en Pologne, où il emploie 11 000 personnes dans six usines à travers les régions du sud. Le pays de 38 millions d'habitants compte plusieurs usines de production automobile appartenant à des constructeurs internationaux. Avant le début de la crise sanitaire, ArcelorMittal détenait environ 70% du marché polonais de l'acier et était un leader européen et un exportateur de coke.

ArcelorMittal a également pointé du doigt jeudi d'autres facteurs qui freinent la production d'acier en Europe, au-delà de la pandémie, comme la récente décision européenne d'augmenter les quotas d'importation d'acier détaxé hors UE ou encore l'augmentation des coûts de l'énergie à cause des taxes sur les émissions de carbone. Sur le trimestre achevé fin juin, l'ensemble du groupe ArcelorMittal a subi une perte nette de 559 millions de dollars, pour des ventes de 11 milliards de dollars, en baisse de 43% sur un an, en raison de la chute de la demande d'acier liée aux confinements qui ont stoppé toute activité économique à travers le globe.

Avant la pandémie, des analystes avaient prévenus que l'acier à bas prix venant d'Asie et les coûts dus aux importantes émissions de carbone avaient un effet néfaste sur les producteurs d'acier européens.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Christopher le 09.10.2020 12:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas penser comme ça, pensez a toute les familles d'ouvrier qui vont ce trouver dans la galère le jour où Mittal décide de fermer les usine aux Luxembourg. Le chômage ici va plomber l'économie du pays ce qui impliquerais une augmentation majeur du coût de la vie.

  • Ce n'est pas de notre faute le 09.10.2020 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    Cher covid, merci! Merci d'endosser toutes les responsabilités. Nous pouvons ainsi licencier sans bruit, détruire l'industrie, le commerce et les humains.

  • luxo le 08.10.2020 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vraiment dommage pour nous, de ne pas commencer par fermer les sites luxembourgeois. Sur les sites industriels libérés nous pourrions construire plusieurs milliers de logements sociaux avec des loyers abordables pour les plus pauvres et les ouvriers pourraient retrouver la santé en cultivant des fruits et des légumes pour nourrir le pays.

Les derniers commentaires

  • Christopher le 09.10.2020 12:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas penser comme ça, pensez a toute les familles d'ouvrier qui vont ce trouver dans la galère le jour où Mittal décide de fermer les usine aux Luxembourg. Le chômage ici va plomber l'économie du pays ce qui impliquerais une augmentation majeur du coût de la vie.

    • mais tal eau le 09.10.2020 15:09 Report dénoncer ce commentaire

      Avez vous deja vu le nombre de places vacantes chez Adem et le nombre de metallos deja reclassés ? tous sont heureux et surtout leurs proches car ils se refont une santé...les effectifs sont tirés vers le bas grace aux interimaires et depart en pension, il ne faut pas être nostradamus pour deviner la suite

  • Ce n'est pas de notre faute le 09.10.2020 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    Cher covid, merci! Merci d'endosser toutes les responsabilités. Nous pouvons ainsi licencier sans bruit, détruire l'industrie, le commerce et les humains.

  • luxo le 08.10.2020 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vraiment dommage pour nous, de ne pas commencer par fermer les sites luxembourgeois. Sur les sites industriels libérés nous pourrions construire plusieurs milliers de logements sociaux avec des loyers abordables pour les plus pauvres et les ouvriers pourraient retrouver la santé en cultivant des fruits et des légumes pour nourrir le pays.

    • Oui Luxo Oui le 09.10.2020 11:18 Report dénoncer ce commentaire

      Je veux bien cultiver des annanas et des noix de coco

    • firwat net le 09.10.2020 11:24 Report dénoncer ce commentaire

      Bisounours ;) mais j'aime les doux rêveurs.... par contre, pas sûrs que cela tente les gens qui y travaillent....