En raison de l'épidémie

05 septembre 2020 08:28; Act: 07.09.2020 09:55 Print

Le Luxembourg vers une récession «importante»

LUXEMBOURG - Deux agences de notation ont maintenu le triple «A» pour la solidité économique du pays, mais alertent néanmoins sur les conséquences de la crise en cours.

storybild

Fitch et DBRS Morningstar glissent que les mesures prises face au virus «auront inévitablement un impact considérable sur les finances publiques». (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux agences de notation, Fitch et DBRS Morningstar, ont annoncé vendredi, le maintien de la notation «AAA» du Luxembourg, «avec perspective stable». Les deux agences indiquent que le pays «dispose de la capacité nécessaire pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie du Covid-19». Selon elles, d'un point de vue budgétaire, le Grand-Duché dispose toujours d'une «marge de manœuvre importante» et ce malgré le contexte et les «mesures généreuses» prises dernièrement «afin de soutenir l'économie».

Fitch et DBRS Morningstar glissent néanmoins que «ces mesures auront inévitablement un impact considérable sur les finances publiques» et que «la récession au Luxembourg sera importante». Mais elles estiment, d'après leur analyse, que cette récession «devrait être moins grave que celle de la moyenne de la zone euro et que l'économie devrait se redresser en 2021 pour renouer avec les niveaux d’avant-crise».

«Les deux agences de notation partagent le constat que le Luxembourg mobilise les moyens nécessaires pour parer aux effets économiques de la crise due au Covid-19», s'est félicité Pierre Gramegna, ministre des Finances, ravi du maintien de «la meilleure notation possible».

(nc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Wall Street le 05.09.2020 08:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme depuis longremps tout est surfait en commençant par le prix d'un café à 2 euros voir plus, un déplacement d 'un chauffagiste a plus de 90 euros, une pizza à 14 euros, un taux horaire tres cher dans les garages etc...évidemment la chute va être douloureuse.

  • MPG le 05.09.2020 10:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je confirme que le Luxembourg est devenu très très cher pour les gens ,Tout électricité ,L’eau ,le gaz ,loyer , nourriture ,la viande ,café et j’en passe parce que y en a encore beaucoup très très dur à vivre

  • Suivez mon regard le 05.09.2020 09:36 Report dénoncer ce commentaire

    Récession importante ... et augmentatuîon des prix immobiliers tout de même, puisque tout le monde n'est pas impacté par cette crise.

Les derniers commentaires

  • machiavel le 07.09.2020 16:00 Report dénoncer ce commentaire

    si les fameuses agences de notation le disent faut bien les croire voir les subprimes en 2008 et vous aurez tout compris

  • Socialism is coming le 07.09.2020 08:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    « il faut baisser les prix », « il faute baisser/augmenter salair minimum, impots », « c’est la faut de capitalism » ? Vous comprenez rien du tout. Ça suffit que les politiciens arrêtent de détruire nos argents, ça suffit qu’ils arrêtent créer l’inflation. C’est pas les prix que augment c’est l’argent qu’il perd son valeur.

  • LuLux Evident le 07.09.2020 07:09 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut urgemment un impôt COVID et la limitation des salaires dans certains secteurs

  • Tout ca pour ca... le 07.09.2020 07:08 Report dénoncer ce commentaire

    On met le pays en faillite et sa population au chômage alors qu'il n'y a plus personne aux soins intensifs, plus que 11 personnes hospitalisées et 15 morts depuis le 19 mai...N'importe quoi.

  • bonsens le 07.09.2020 02:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Notre mode de vie est excessif et pas supportable à long terme. Faut se réveiller