Société luxembourgeoise

24 février 2021 15:58; Act: 24.02.2021 16:08 Print

Ceratizit dans les mains de Plansee

MAMER - La société luxembourgeoise implantée à Mamer aura un nouvel actionnaire majoritaire autrichien, à compter du 1er mars prochain.

storybild

Ceratizit change de mains.

Sur ce sujet
Une faute?

Plansee va devenir l’actionnaire majoritaire de la société luxembourgeoise Ceratizit, à compter du 1er mars, a-t-il indiqué dans un communiqué. Le groupe autrichien, dont la participation dans la société spécialisée dans la production d’outils en carbure s’élevait à 50% jusque-là, n’a pas précisé le niveau de montée dans l’actionnariat, ni le montant. Mais il précise détenir des options «pour acquérir la participation restante dans les années à venir».

L’objectif de Plansee «est de créer un groupe d’entreprises entièrement intégré pour la production et le traitement de matériaux en molybdène et tungstène», et garantir l’approvisionnement en matières premières sur le long terme. Les syndicats OGBL et LCGB ont réagi, hier, à cette annonce, indiquant avoir demandé une réunion avec la direction pour «obtenir les raisons derrière cette décision», et précisant veiller à d’éventuelles conséquences sur l’emploi.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Du boulot pour l'Adem le 24.02.2021 16:32 Report dénoncer ce commentaire

    Un nouveau management, des licenciements à l'horizon ...

  • MonNomEstPersonne le 25.02.2021 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    La société est sérieuse et n'a jamais licencié... de plus la famille qui est à l'origine de la société est vraiment humaine ... quelle belle réussite ...

  • vivent les grosses... boîtes le 24.02.2021 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    C'est l'Anschluss. Bonne chance aux salariés.

Les derniers commentaires

  • lumpia le 27.02.2021 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu’est-ce que c’est c’bordele ? Le mieux c’est de faire venir quelqu’un directement !

  • MonNomEstPersonne le 25.02.2021 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    La société est sérieuse et n'a jamais licencié... de plus la famille qui est à l'origine de la société est vraiment humaine ... quelle belle réussite ...

  • Luxo67 le 25.02.2021 08:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’était prévisible depuis longtemps, les plus gros bénéfices étaient faits en Autriche et on sentait l’appétit de la famille Schwarzkopf pour prendre le contrôle. Depuis le départ de Jacques Lanners ce n’est plus pareil. Le site de Luxembourg est bien moins rentable que l’Autrichien ou le Bulgare. Une fois que plansee aura pris le contrôle il y aura du nettoyage à Luxembourg, on gardera la holding pour des raisons fiscales mais les décisions seront prises en Autriche.

  • uneévolutioninquiètante le 25.02.2021 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    Ainsi s'en va l'industrie luxembourgeoise. Les propriétaires ou dirigeants sont plus intéressés à monnayer leur participation que de construire une activité pérenne. Faut espérer que quelques banques tiennent bon sinon nos enfants iront travailler en France,Belgique, Allemagne ou nulle part.

    • Inconnu le 25.02.2021 08:56 Report dénoncer ce commentaire

      Quelle connerie... Cératizit et Plansee noue un parteneriat depuis bien longtemps...cela ne changera rien...

  • Lala le 24.02.2021 23:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Luis il faut se calmer sur la coco (et je parle pas de la noix)