À Luxembourg-Ville

02 septembre 2020 09:00; Act: 02.09.2020 09:24 Print

«Certains commerces ne rouvriront jamais»

LUXEMBOURG - «Catastrophe ou bonne surprise». Dans la capitale, les commerces ne subissent pas tous la crise de la même manière.

storybild

La braderie a été moins animée que les autres années à Luxembourg-Ville.

Sur ce sujet
Une faute?

Quelle perspective pour le commerce au Luxembourg? Plus de trois mois après la fin du confinement, les magasins de la capitale sont toujours dans l’expectative et la situation «reste encore très difficile», reconnaît Guill Kaempff, président de l’Union commerciale de la ville de Luxembourg (UCVL).

Elle est même «catastrophique» dans certains secteurs comme le Kirchberg où «le télétravail combiné aux vacances» a laissé les boutiques et restaurants vides, constate Mireille Rahmé-Bley, vice-présidente.

Pas question cependant de noircir le tableau. Au centre-ville par exemple, les magasins de proximité ont bénéficié «d’un grand soutien de la clientèle luxembourgeoise. Certaines boutiques se sont même fait une nouvelle clientèle». Forcément, la situation est très variable d’un magasin à l’autre, d’une rue à l’autre même. Les enseignes de luxe «souffrent cruellement» par exemple de l’absence des touristes venus des pays tiers.

«Les aides ont permis de minimiser les dégâts»

D'autres commerces qui se trouvaient déjà dans une situation difficile ont décidé «de ne jamais rouvrir» après le confinement. «Heureusement les aides de l’État et de la commune ont permis de minimiser les dégâts», salue la vice-présidente de l’UCVL.

Interrogé sur le sujet, l’échevin en charge du commerce dans la capitale Serge Wilmes (CSV) a décrit la situation comme «mitigée».

La Ville a notamment acheté 21 720 bons d’achat d’une valeur de 50 euros pour soutenir les commerçants. 5 320 ont été distribués «aux plus nécessiteux», explique l'élu. Les 16 411 autres bons seront offerts via un système de loterie. Une initiative parmi d’autres pour soutenir un secteur en difficulté.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Louis le 02.09.2020 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de commerces luxembourgeois, de toute façon, ouvrent à partir de 10h00 et ferment pendant l'heure de midi jusqu'à 13h30 puis ferment à 17h30 (j'en connais des tonnes), après faut pas se plaindre.

  • Marie Paule le 02.09.2020 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Au moment du déconfinement, j'ai personnellement fait l'effort de reprendre le chemin des commerces et des restaurants. Mais j'y ai été tellement mal accueillie que j'ai finalement repris les achats sur internet et la cuisine à la maison.

  • Waateppes le 02.09.2020 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    ben bravo on achétera alors à l'avenir tout sur internet et on supportera de cette manière de grandes multinationales, du n'importe quoi!

Les derniers commentaires

  • Joseph le 03.09.2020 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    J'achète seulement en Allemagne c'est tous bien mouns cher pas seulement les hypermarchés mais aussi des vêtements.

  • Mike le 03.09.2020 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon j'achète toujour en Allemagne c'est bien moins cher.

  • den gil le 03.09.2020 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Loupiotte...c'est exact, le quartier est et restera mal famé suite au laxisme des autorités, mais aussi, et il faut le savoir du aux banques et propriétaires qui augmentent les loyers afin de jeter les commerçants dehors pour faire place à des entreprises plus riches et surtout plus fluides, le tout avec le savoir du gouvernement bien sûr. c'est aussi simple que ça, et le tram n'arrange pas les choses n'en plus. Les habitants du quartier de la gare sont à plaindre.

  • pipeau le 03.09.2020 08:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @@citoyen: Et bien justement, venez bosser et ensuite rentrez Sandy vos pénates et arrêtez de nous ennuyer avec des discours dénués de sens sur les horaires des magasins.

  • Henck le 03.09.2020 07:37 Report dénoncer ce commentaire

    C est une bonne chose