Leasing au Luxembourg

24 septembre 2020 10:00; Act: 24.09.2020 10:30 Print

Crainte de l'engagement, choix de la tranquillité

LUXEMBOURG - Le leasing divise et c'est légitime. Les pour et les contre ont tous leurs arguments. Petit tour d'horizon pour se décider.

storybild

Un contrat qu'il faut étudier pour éviter les mauvaises surprises.

Sur ce sujet
Une faute?

Le leasing, ce n'est pas l'achat d'une voiture, le véhicule ne vous appartient pas. On enfonce ici une porte ouverte, mais ce point précis divise les pour et les contre. Inconvénient pour les uns, avantage pour les autres.

Commençons d'ailleurs par les points négatifs. «La formule de leasing est peu adaptée aux gros rouleurs», prévient le site Myprivatelease.lu. Le kilométrage est limité, la plupart des contrats tablant sur 10 000 kilomètres par an pour une durée de 24 à 60 mois. «Les mensualités peuvent aller de 200 à 1 000 euros», estime l'Automobile Club du Luxembourg, qui rappelle aussi que la société de leasing prend une marge.

Coûts prévisibles

Le contrat s'étudie mais n'inclut pas d'éventuels événements de vie qui pourraient mettre un contractant privé en difficulté. L'engagement aussi, peut freiner l'envie, comme un choix du véhicule parfois limité en matière d'options ou de motorisation.

Mais les points forts existent. Le leasing, c'est une certaine forme de tranquillité. Le contrat peut comprendre les pneus été et hiver, les entretiens réguliers, voire les réparations mécaniques et l'assurance. Parfois même un service d'assistance et, dès le départ, la gestion administrative dont l'immatriculation. «Le seul coût non compris? L'essence», glisse un spécialiste. Vos coûts mensuels sont donc plutôt prévisibles et vous avez l'assurance que le véhicule est suivi en concession.

(Nicolas Chauty/L'essentiel)