Boulangeries au Luxembourg

13 janvier 2022 10:00; Act: 13.01.2022 11:26 Print

Croissants et baguettes ne sont pas plus chers

LUXEMBOURG - Les boulangeries sont confrontées à une hausse des tarifs de leurs charges. Mais les clients ne sont pas trop pénalisés.

storybild

Les boulangeries tentent de «limiter la casse» pour leurs clients. (photo: Vincent Lescaut)

Sur ce sujet
Une faute?

Beurre, mais aussi farine, énergie et emballages... Les boulangeries doivent faire face depuis plusieurs mois à une augmentation des prix de leurs charges. «Les tarifs de l'énergie, du beurre et de la farine ont respectivement grimpé de 60%, 30% et 20%», note Michèle Andres, directrice marketing de Fischer.

Mais les clients de l'enseigne, qui compte environ 60 points de vente, n'ont pas été trop pénalisés. «Notre pouvoir de négociation est fort auprès des centrales d'achat, explique Michèle Andres. Cela nous permet de ne pas trop augmenter les prix en magasin. Depuis novembre, certains produits sont certes plus chers, comme la galette des Rois, dont le prix est en progression d'un à deux euros. Mais ce sont des hausses minimes».

«Limiter la casse pour les clients»

De son côté, Arbre à Pain, qui compte onze boulangeries au Luxembourg, dit avoir essayé «d'absorber au maximum» l'augmentation des charges. «Nous avons essayé de limiter la casse pour les clients, indique Guy Konsbruck, le gérant. Mais ce n'est pas possible à 100%, car nous devons payer les salaires. Nous avons dû augmenter le prix de certains produits de 5%».

À la boulangerie indépendante Trombini, à Esch-sur-Alzette, les prix sont pour l'instant restés inchangés. Un croissant et une petite galette des Rois (4 à 6 personnes) se vendent respectivement 1,05 euro et 12 euros. Mais l'établissement prévoit d'augmenter les prix en janvier-février, de 5 centimes pour les viennoiseries et de 10 centimes pour les pains. «À un moment donné, on est obligés de le faire», confie le gérant Gilles Trombini.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unfrançaisquiaimelepain le 13.01.2022 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Vu que c'était déjà pas bon et trop cher...

  • ClientPaul Maintenant le 13.01.2022 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    Ha bon ? : 2€ de plus sur un sandwich poulet avocat (pourri) chez Oberweis. Ils sont obligés de la faire ...pour se payer de belles voitures ....

  • DoudzziChatzi le 13.01.2022 10:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pardon 1€75chez Fisher c du vol

Les derniers commentaires

  • Réalité.lu le 15.01.2022 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour citoyens résidents j’aime pas critiquer le pays Luxembourg j’ai grandi ici depuis 1975 ,actuellement c’est dur dur tout et devenu très cher compliqué stress angoisse et voilà pour finir on n’a plus la sécurité trop de problèmes c’est pour ça que je dis la vérité c’est triste mais c’est comme ça j’ai pas connue le Luxembourg comme ça …

  • Blackers le 15.01.2022 08:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un pain qui avant le premier confinement coûtait 3,35 Euro (mars 2020) c’est retrouvé après 5 hausses de prix consécutives en l’espace de plus ou moins 20 mois à 4,00 dès la dernière tranche indiciaire sans compter le supplément du tranchage.

  • LuxThill le 14.01.2022 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    Je compatis avec les boulangeries traditionnelles qui pétrissent la pâte et qui font un pain de qualité et de cœur. Les gros fabricants industriels trouveront des "Ersatz" pour continuer à produire pas cher, mais pas bon et malsain. Je serais curieux de savoir combien il y a de boulangeries avec un pétrin au Luxembourg ?

  • Réalité.lu le 14.01.2022 10:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout et devenu plus cher cher c’est du vol….ont va pas sans sortir au pays c’est abusé …..

  • Grrrr le 13.01.2022 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    Le pain est cher, mais pas les Iphone, les TV 4K, les SUV, les vacances, le bling-bling .... Non, c'est le pain le fautif. Bah, demain ce sera la viande, puis le gaz ...