Emploi au Luxembourg

06 novembre 2020 12:20; Act: 06.11.2020 13:26 Print

Depuis janvier, les faillites ont détruit 900 emplois

LUXEMBOURG – Sur les dix premiers mois de l’année 2020, 988 faillites ont été prononcées au Grand-Duché. C’est moins qu’en 2019.

storybild

87% des entreprises en faillite avaient plus de 4 ans.

Sur ce sujet
Une faute?

En octobre, les tribunaux luxembourgeois ont prononcé 132 faillites, portant le nombre à 988 sur les dix premiers mois de l’année. C’est un peu moins qu’en 2019 (1 017) et un peu plus qu’en 2018 (936) mais crise sanitaire oblige, le nombre pourrait augmenter plus tard quand le soutien de l’État diminuera.

Sur les 988 entreprises tombées en faillite, ce sont les entreprises du commerce (169) et de la construction (98) qui ont payé le plus lourd tribut. Et dans les deux secteurs, ce sont des entreprises pourtant déjà bien installées qui ont mis la clé sous la porte: les deux tiers des entreprises de commerce et 60% des entreprises de construction avaient plus de 5 ans. Sur l’ensemble des faillites, 87% avaient 4 ans ou plus. Il est à noter que sur les six premiers mois de l’année, la moitié des entreprises en faillite n’employait pas de salariés.

«Un outil important dans le contexte de la crise sanitaire actuelle»

Toutefois, au total, ces faillites ont entraîné la destruction de 900 postes, c’est moins qu’en 2019 (1 009) et 2018 (1 043) mais là, encore une fois, la «perfusion de l’État» cache peut-être des situations futures plus difficiles. Les emplois ont surtout disparu dans le commerce (20%), la construction (24%) et les services non financiers (26%). À l’inverse, seuls 3% des emplois supprimés l’étaient dans le secteur financier. À noter que l’industrie a été plus touchée en 2020 (11% des postes perdus) qu’en 2019 (1%).

C’est la première fois que le ministère de la Justice, en collaboration avec le Statec, le LBR (Luxembourg business registers) et le Service statistique de la Justice publient ces données détaillées. Cela constitue «un outil important pour suivre au plus près l’évolution du nombre de faillites et pour en tirer des informations sur la typologie des entreprises qui sont déclarées en faillite», a indiqué la ministre de la Justice, Sam Tanson. «Cet outil est d’autant plus important dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, qui a une répercussion immédiate sur l’activité de bon nombre d’entreprises».

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marsan le 06.11.2020 23:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    988 faillites pour 900 emplois?! Plus de faillites que d’emplois ?? Il y’a comme un p’tit souci là non ....

  • Lilly le 06.11.2020 16:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben oui.... surtout lorsque l’on se fait en plus agresser par le patron d’un bistrot. Je vois une table libre sur une terrasse, pas de panneau. Masquée j’y pénètre. Une serveuse me dit en anglais( ben oui ça va de soi au Luxembourg) attendez, je n’ai pas nettoyé.... ah très bien. Alors si «  nettoyer «  est enlever les tasses et me refiler la carte prise sur la table voisine et juste consultée par le client est : CLEAN..... je m’interroge. Pour finir je poste sur son compte et me fait agresser. Vous buvez votre verre et partez!!!!! Je me pose des questions sur les gestes barrières de certains bistrots.

  • onem le 06.11.2020 20:12 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait m'expliquer 900 emplois de perdus sur 988 faillites.

Les derniers commentaires

  • MAM le 07.11.2020 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mamounette Que nous cache encore le gouvernement?? Moins de faillite que l’année dernière alors comment se fait-il qu’il y’a plus de boutiques fermés ( Avenue de la gare , Grand rue , rue Philippe 2 et j’en passe

  • Lala le 07.11.2020 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que tu ne te lèverai pas le matin pour aller au auchan feignant de luxembourgeois

    • @ Lala le 07.11.2020 23:28 Report dénoncer ce commentaire

      Lala, pourquoi le faire les frontaliers sont trop heureux de le faire pour le salaire qu'il sont payé eux en sont content nous on ne travaille pas pour ce prix tout simplement.

  • Marsan le 06.11.2020 23:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    988 faillites pour 900 emplois?! Plus de faillites que d’emplois ?? Il y’a comme un p’tit souci là non ....

  • iLuxembo le 06.11.2020 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les 3/4 ont une caisse noire qu ils ont confondu de ou la faillite.

  • iLuxembo le 06.11.2020 21:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans compter les comptes pas déclarer qui ont fait plus de cash que resultats.