Au Luxembourg

12 décembre 2020 08:00; Act: 11.12.2020 18:53 Print

Dès ce samedi, les femmes travaillent pour rien

LUXEMBOURG - Ce samedi marque «le jour de l'inégalité salariale» au Grand-Duché. L'écart de salaire entre les genres y est de 5,5%.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le Luxembourg s'en sort peut-être mieux que d'autres pays, mais il ne pratique pas encore l'égalité salariale. À travail égal, les hommes gagnent, au Grand-Duché, 5,5% de plus que les femmes. Moins bien que la Belgique (l'écart y est de 4,2% d'après des chiffres de l'OCDE) mais nettement mieux que le Portugal (9,6%), la France (13,7%), l'Allemagne (15,3%) ou encore la Corée, où l'écart est abyssal (32,5%). Dans l'ensemble de l'OCDE, les hommes gagnent en moyenne 12,9% de plus que leurs collègues féminines.

Mais, avec ces 5,5% d'écart existant encore au Luxembourg, les femmes travaillent pour la gloire à compter de ce samedi, pour les 20 derniers jours de l'année. Ce qui fait monter l'OGBL au créneau pour rappeler le slogan «à travail égal, salaire égal». Pour le syndicat, «la question de l'inégalité salariale englobe également d'autres aspects». En effet, non seulement les femmes sont, à travail égal, moins bien payées que les hommes, mais en outre leur taux d'activité est plus faible et elles travaillent plus souvent à temps partiel (30% des femmes et 5% des hommes sont à temps partiel).

Une nouvelle grève des femmes

Résultat des courses: le pouvoir d'achat et l'indépendance financière des femmes sont nettement plus faibles que ceux des hommes. Ce qui se ressent plus tard sur le montant de la pension perçue. L'OGBL le regrette d'autant plus que «la crise du Covid-19 a démontré et mis en exergue que les femmes sont surreprésentées dans les secteurs essentiels qui, dans une large mesure, sont ceux où les rémunérations sont les plus faibles». Un paradoxe qui se ressent dans les professions considérées comme «féminines» et qui sont moins bien payées, comme le nettoyage, le commerce ou l'Horeca.

L'OGBL pointe aussi les inégalités au sein même de la famille. «De nombreuses tâches incombent encore et toujours aux femmes». Au Luxembourg, les femmes passent 16 heures par semaine, en moyenne, aux tâches ménagères, contre 8 heures seulement pour les hommes. «Cela doit changer, car les femmes en subissent les conséquences pour le restant de leur carrière», déplore le syndicat. «Voilà pourquoi l'OGBL Equality appelle et participera activement à la nouvelle grève des femmes», prévue le 8 mars 2021.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Commentaires sélectionnés

Les femmes au Luxembourg me semblent au contraire plutôt jouir d'un train de vie enviable, (Education (!), banques, carrières dans la santé très bien rémunérées etc...), et c'est tant mieux! Celles en couple qui ont en marre de faire le ménage ont qu'à divorcer! – Xerxes

Les commentaires les plus populaires

  • vivent les femmes le 12.12.2020 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    Au boulot, quand il y a un truc lourd à porter on ne demande jamais à une femme... C'est marrant quand même ! Tiens, l'autre jour, j'suis allé faire le contrôle technique à Sandweiler. Tous les employés mâles étaient debout sous la pluie ; toutes les employées "dames" étaient assises au chaud. Allez vérifiez si vous ne me croyez pas !

  • qwerty le 12.12.2020 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je travaille pour ma femme toute l'année !

  • Zwar le 12.12.2020 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    Il est vrai que les femmes du Luxembourg ont la vie dure par rapport aux autres femmes dans le monde

Les derniers commentaires

  • ines le 13.12.2020 19:52 Report dénoncer ce commentaire

    Les femmes font deux boulots ( le 1 er leur journée chez le patron , la 2 ème à la maison avec le ménage , repassage , cuisine et enfants ) , les hommes font leurs 8 heures puis canapé play-station , voilà la différence Messieurs !!

  • Liberaliste le 13.12.2020 17:20 Report dénoncer ce commentaire

    C'est du BS comme on dirait. Si c'était vrai que les femmes soient moins payées à travail et compétence equivalents, il suffirait de faire une entreprise avec uniquement des femmes et elle ecraserait toutes les autres entreprises. Mais bon c'est du populisme néo feministe; en réalité les femmes ambitieuses réussissent à avoir des renumerations equivalentes aux hommes (et j'en connais personnellement). C'est juste la loi du marché.

  • El D le 13.12.2020 17:09 Report dénoncer ce commentaire

    1. 5.5% c'est rien, c'est juste ridicule de hurler à la discrimination pour un tel montant 2. Qd on s'arrete 1 an pour s'occuper des enfants voir plus, évidemment qu'on perd en terme de carrière et sa porte préjudice quand on cherche un poste. Ds quelle équipe est-ce que ca fait plaisir de voir qq disparaitre 1 an et re-apparaitre par la suite?

  • Doublestandard le 13.12.2020 16:20 Report dénoncer ce commentaire

    On aime tous avoir du temps libre : il est rare de voir un employé dire "je ne veux pas de mes congés : je trop bien à travailler". Le temps partiel c'est un privilège, pas une corvée. Bien souvent dans un couple c'est la femme qui est à temps partiel et l'homme qui travaille à temps plein avec tout ce que cela implique de stress, de fatigue et de "charge mentale". L'OGBL (et les autres) en parlent ? Ah non, pas dans ce sens tout de même !!!

  • red taz on le 13.12.2020 15:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est ce que l'on appelle une grille salariale..