Conjoncture au Luxembourg

11 décembre 2019 11:38; Act: 11.12.2019 12:44 Print

Des entreprises confiantes malgré des incertitudes

LUXEMBOURG - La Chambre de commerce observe un ralentissement de la croissance mondiale et propose des pistes pour stimuler l'économie luxembourgeoise.

storybild

La Chambre de commerce (ici Carlo Thelen, Christek Chatelain et Marc Wagener) a des idées pour stimuler l'économie luxembourgeoise. (photo: Editpress/Alain Rischard)

Sur ce sujet
Une faute?

Naturellement ouverte sur l'extérieur, l'économie luxembourgeoise reste sensible à l'environnement international. Tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine ou encore Brexit chaotique sont des facteurs d'incertitudes. Le ralentissement économique mondial, déjà anticipé en 2018, se confirme, a indiqué ce mercredi la Chambre de commerce, lors de sa conférence annuelle de conjoncture. L’industrie allemande est à la peine et «quand l’Allemagne tousse, le Luxembourg risque d'attraper un rhume», a rappelé Christel Chatelain, responsable des affaires économiques.

Avec des prévisions de croissance autour de 2,6% pour 2019 et 2020, «on peut parler de résilience au Luxembourg», a-t-elle poursuivi, avant de présenter le baromètre de l'économie réalisé par la Chambre. L'enquête menée auprès des entreprises montre que les anticipations pour le 2e semestre 2019 se sont révélées trop optimistes, avec une activité moins soutenue que prévu.

«Sept chantiers indispensables pour stimuler l'économie»

Pour 2020, 18% des dirigeants anticipent une influence positive de leurs activités et 12% une influence négative. Globalement, le sentiment de confiance pour l'avenir à moyen terme reste élevé. «On n'est pas dans une rupture totale mais on voit des incertitudes par rapport à l'avenir», a résumé Christel Chatelain. Des «signaux d'alarme» sur les 6 prochains mois sont constatés dans les transports, tandis que le secteur le plus optimiste est celui des services, hors finance. Le commerce et l'industrie prévoient quant à eux un environnement économique défavorable en 2020, selon le baromètre.

Les problèmes de recrutement de main-d'œuvre qualifiée et les coûts du travail «sont les deux principaux défis» du développement des entreprises, relève la Chambre de commerce qui, face à ce constat général en demi-teinte, a identifié sept «chantiers indispensables pour stimuler l'économie». Parmi ceux-ci, l'introduction d'une deuxième chance en cas de faillite, la transformation digitale, la transition environnementale ou encore la maîtrise du coût du travail et de la fiscalité.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phi le 11.12.2019 16:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les enterprises ont des problèmes l‘Etat diminue le taux d‘imposition , pour le citoyen sa va dans l‘autre sens et hop ils sont très optimiste.

  • commevousvoulezpaspublié le 11.12.2019 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    les actifs travaillant au Luxembourg résident dans 2100 communes. Donc les résidents vivent dans 5% des communes (les 100 communes luxembourgeoises) et le Gouvernement et la CCI n'agissent que sur ce minuscule périmètre. La CCI n'a pas de proposition pour agir sur 95% du territoire dont dépend 50% de sa force de travail? Ah oui, ça ne compte pas!

  • histoire de le 11.12.2019 23:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Préparez à une nouvelle crise économique, taux bas des banques, plus aucun rendement des petits porteurs, une prévision pas si glorieuse que cela... pas besoin d’un doctorat en économie pour comprendre que le serpent va bientôt se mordre la queue

Les derniers commentaires

  • histoire de le 11.12.2019 23:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Préparez à une nouvelle crise économique, taux bas des banques, plus aucun rendement des petits porteurs, une prévision pas si glorieuse que cela... pas besoin d’un doctorat en économie pour comprendre que le serpent va bientôt se mordre la queue

  • commevousvoulezpaspublié le 11.12.2019 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    les actifs travaillant au Luxembourg résident dans 2100 communes. Donc les résidents vivent dans 5% des communes (les 100 communes luxembourgeoises) et le Gouvernement et la CCI n'agissent que sur ce minuscule périmètre. La CCI n'a pas de proposition pour agir sur 95% du territoire dont dépend 50% de sa force de travail? Ah oui, ça ne compte pas!

  • Phi le 11.12.2019 16:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les enterprises ont des problèmes l‘Etat diminue le taux d‘imposition , pour le citoyen sa va dans l‘autre sens et hop ils sont très optimiste.

  • Luxo le 11.12.2019 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu d'augmenter les salaires des fonctionnaires , l'état ferait mieux de soutenir les emplois pénibles et mal payés du secteur privé en distribuant un complément de salaire aux ouvriers et employés qui ont des revenus inférieur à leurs homologues fonctionnaires.

  • finette le 11.12.2019 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déjà , commencer par ne pas laisser nos pays voisins nous voler tout le travail , leur main-d’oeuvre à bas coût n’aide pas nos entreprises ! Ils cassent les prix pour une qualité parfois douteuse. Mais vous l’avez accepté voire souhaité donc Acceptons toutes les faillites au Luxembourg

    • Broad le 11.12.2019 14:02 Report dénoncer ce commentaire

      Je pense plutôt que nous sommes peu enclins à accepter ce travail.

    • Alex le 11.12.2019 14:11 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas un problème local, mais européen.

    • Le roux le 11.12.2019 18:26 Report dénoncer ce commentaire

      @finette. De quoi parlez vous ? Du travail fourni par les entreprises étrangères. Car l état emploi massivement des résidents. Donc si on Vous comprend, on dit aux étrangers donc entreprises aussi de quitter le pays et comme ça on garde un pays avec des fonctionnaires qui ne produisent rien. Et ne venez pas avec la post ou cfl qui sont des services qui fonctionnent grace aux usagers. Et donc au étranger.