Prévisions 2021 au Luxembourg

03 décembre 2020 12:01; Act: 03.12.2020 12:17 Print

Des raisons d'espérer malgré les incertitudes

LUXEMBOURG - Le Statec a dressé un bilan économique plutôt sombre de l'année 2020 mais tente de rester positif, malgré les nombreux doutes qui planent pour 2021.

storybild

Toute l'économie mondiale est impactée par le coronavirus mais le Luxembourg résiste mieux que certains pays. (photo: Freepik)

Sur ce sujet
Une faute?

«L’économie luxembourgeoise a mieux résisté que prévu»: le Statec a décidé de voir le verre a moitié plein, ce jeudi, lors de la présentation de sa note de conjoncture. «L’économie luxembourgeoise a été fortement impactée par les conséquences de la pandémie au 1er semestre 2020» mais «elle a fait preuve d’une bonne résistance». La récession devrait se situer entre -3,5% à -4,5%, quand les projections de septembre tablaient sur une fourchette plus haute (-4,5 à -5%) malgré un rebond au troisième trimestre.

Des disparités existent, selon les secteurs. Le chiffre d'affaires des entreprises de l'Horeca a ainsi dégringolé jusqu'à -80% en avril (par rapport à avril 2019) avant de remonter la pente (-30%) en septembre. Le nouveau confinement partiel en cette fin d'année risque de mettre en péril de nombreux acteurs de ce secteur. Le secteur financier luxembourgeois a été, de son côté, plutôt épargné, eu égard à la faible proportion de crédits à risque et de prêts non performants au Grand-Duché et parce qu'il est faiblement exposé aux secteurs directement impactés par la crise sanitaire.

Côté emploi, le Luxembourg a de quoi se réjouir puisqu'il est le seul pays de la zone euro où celui-ci a continué à croître en 2020 (+2%) quand cette même zone euro prévoit un recul de 2%. Le chômage a toutefois explosé suite au confinement, passant de 5,5% de la population active en février à 6,9% en mai. Pour l'année 2020, le Statec prévoit un chômage à 6,4%.

Plombé par le recul des prix des produits pétroliers et la gratuité des transports, le taux d'inflation devrait de son côté se situer à 0,9% pour l'année 2020 contre 1,7% en 2019 et 1,9% en moyenne entre 1995 et 2019. Les finances publiques, elles, se sont largement dégradées, les dépenses ont augmenté de 15% quand dans le même temps, les recettes ont reculé de 6%.

Deux scénarios face à l'incertitude

Qu'en sera-t-il pour 2021? «Tout dépendra de la vitesse avec laquelle un ou plusieurs vaccins efficaces seront disponibles et de l’accueil que leur réservera le grand public, de la politique budgétaire et monétaire européenne et, finalement, du retour de la confiance partout dans le monde», selon le directeur du Statec, Serge Allegrezza. Face à autant d'incertitudes, le Statec a été contraint d'établir deux scénarios: un scénario haut (pas de deuxième vague significative) et un scénario bas (une deuxième vague provoquant un nouveau confinement).

Et les projections sont forcément complètement différentes: dans son scénario haut, le Statec table sur une croissance de 4%, un taux de chômage à 6,8% et un solde public en légère hausse de 0,1% quand, à l'inverse, dans son scénario bas, le PIB baisserait de 0,5%, le taux de chômage grimperait à 7,7% et le solde public serait dans le rouge (-2,2%).

À noter que l'augmentation du salaire minimum au 1er janvier 2020 et la probable augmentation des prix des produits pétroliers due à la taxe CO2 ne devraient pas vraiment booster les prix: le Statec table sur une hausse entre 1,5% et 1,8% en 2021. Sauf retournement de situation, l'indexation des salaires ne devrait pas intervenir avant 2022.

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luis le 03.12.2020 19:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    statec pas fiable .

  • didonc le 03.12.2020 13:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg est riche regardez les belles voitures toujours plus luxueux

  • Joao Mendes le 03.12.2020 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez bien dit "DEVRAIT", au conditionnel. Attendons les vrais chiffres avant de fanfaronner.

Les derniers commentaires

  • luis le 03.12.2020 19:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    statec pas fiable .

  • didonc le 03.12.2020 13:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg est riche regardez les belles voitures toujours plus luxueux

  • Joao Mendes le 03.12.2020 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez bien dit "DEVRAIT", au conditionnel. Attendons les vrais chiffres avant de fanfaronner.

  • bonne chance !!! le 03.12.2020 12:17 Report dénoncer ce commentaire

    4 diplomes ... 4 langues (en fait connaisance travail 11/12) ... experience en ... internationale ... nombreuses annees ... PISA / MENSA ... pour toucher ce salaire .. je presume BRUT avant impots ... desole ... mais ce n est pas la peine au GDL ... mais bon ... pas mes affaires ... toute facon