Aménagement au Luxembourg

27 septembre 2021 09:00; Act: 27.09.2021 10:10 Print

En forme, le secteur du meuble tient son salon

LUXEMBOURG – Le festival du meuble a débuté ce week-end, avec quelques réductions proposées aux clients. Le secteur a bien résisté à la crise sanitaire.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous recherchons de quoi meubler une nouvelle chambre, vu que nous allons emménager dans un appartement à Alzingen, dans trois mois», indiquent Pol et Jessie, à l'entrée d'un magasin de Leudelange. Les visiteurs étaient nombreux pour le festival du meuble, qui a débuté ce week-end et durera jusqu'à dimanche.

Pour Aline et Bob, le temps est à «un nouvel aménagement intérieur», d’où la recherche d’un canapé. La plupart des modèles exposés présentaient des motifs unis, même si certains modèles tentaient les couleurs vives. Marie et Stéphane, d’Esch-sur-Alzette, ont besoin «d'un meuble pratique pour la télévision», mais sont aussi «à l’affût des promos». Ceux qui avaient déjà les bras chargés de paquets font désormais très attention à leur domicile.

«Au-dessus de notre niveau de 2019»

Ce que confirme Claude Alvisse, directeur des magasins du même nom: «Avec le télétravail, les gens sont longtemps chez eux, c’est là qu’ils voient s’ils sont mal assis!». Selon lui, «toutes les pièces de la maison sont concernées. Les gens ont besoin de réaménager leurs bureaux, leurs cuisines, leurs salles de bains, etc.».

Malgré une fermeture des magasins durant le confinement en 2020, le dirigeant confirme que le secteur «a bien résisté». «Nous sommes au-dessus de notre niveau de 2019», lance-t-il. Le magasin de Leudelange, qui emploie «environ 200 personnes», a même engagé du personnel supplémentaire, surtout en intérim.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.