Emplois au Luxembourg

24 août 2020 16:55; Act: 24.08.2020 17:35 Print

Franz Fayot prêt à négocier avec Guardian

BASCHARAGE/DUDELANGE – Le ministre de l’Économie a promis de s’engager pour garantir un maximum d’emplois chez Guardian, selon les syndicats.

storybild

Franz Fayot aurait été surpris des annonces de Guardian de supprimer autant de postes. (photo: Editpress/Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Le dossier Guardian était au cœur des discussions lundi au ministère de l’Économie. Des représentants du syndicat OGBL se sont déplacés pour rencontrer le ministre Franz Fayot (LSAP) et évoquer l’avenir du site. «La réunion était très constructive. Mais M. Fayot était aussi inquiet que nous par rapport aux 453 emplois des deux sites», a indiqué à L’essentiel Alain Rolling, secrétaire central adjoint de l’OGBL, présent à la réunion.

Le responsable politique «a promis de s'engager» pour sauver un maximum d’emplois chez Guardian. Franz Fayot aurait été surpris par l’annonce des suppressions de poste, par rapport aux promesses passées. «Le gouvernement soutient le recours aux différents instruments relatifs au plan de maintien dans l'emploi», a précisé le ministère de l'Économie, ce dispositif étant moins brutal pour les salariés qu'un plan social. Le ministre est même prêt «si la situation le permet» à se déplacer personnellement aux États-Unis pour rencontrer les dirigeants de Guardian.

La direction avait confirmé le 13 août dernier qu’environ 200 emplois étaient menacés sur les deux sites luxembourgeois du producteur de verre. Guardian a décidé de ne pas remplacer le four de Dudelange, en fin de vie. «Mais celui de Bascharage arrive aussi en fin de vie début 2022, donc la même question va se poser. Nous craignons qu’une décision similaire soit prise», reprend Alain Rolling.

Le gouvernement prêt à des incitations fiscales

De plus, le syndicaliste «ne voit pas comment maintenir la production actuelle des deux sites avec 200 personnes de moins», d’où une crainte que la production au Luxembourg soit «peu à peu laissée à l’abandon». Globalement, il est selon lui «difficile d’avoir des engagements et une vision à long terme depuis que Guardian a été racheté par Koch Industries», en 2017.

Le ministre de l'Économie veut pourtant inciter Guardian a poursuivre ses investissements au Luxembourg. Il veut «moyennant différents régimes d'aide», l'inviter à implanter «une nouvelle installation à la pointe du progrès technologique et environnemental». Pour ne pas souffrir de la concurrence étrangère et éviter les délocalisations notamment vers les pays d'Europe de l'est, le gouvernement imagine la production «de verre à forte valeur ajoutée, moins sensible aux aléas du marché».

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Léon le 24.08.2020 18:07 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne farce, c’est la firme qui décide et pas lui

  • bourreau le 24.08.2020 19:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand vous aurez compris que c’est la boite qui gère cette affaire et nos les syndicats et ministre, vous aurez tt compris

  • ali71 le 24.08.2020 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je vous promet que je ferai tous ce que la firme décide mais je ne vous le dirai pas ;-)politique oblige!!!

Les derniers commentaires

  • vdv le 26.08.2020 05:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chez Guardian il y à très peu de luxembourgeois , allemand, arabes et dernièrement des gens de pays de l’Est ,alors il défend qui le ministre ??? 95 pour cent des ouvriers ne habitent pas ao Luxembourg

  • aquarium le 25.08.2020 15:33 Report dénoncer ce commentaire

    On met à l'arrêt toute une économie et après on se dit "surpris" ??? On craint une délocalisation vers l'Europe de l'est, dans des pays qu'on a gaiement fait entrer dans l'UE ???

  • freluc le 25.08.2020 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    des incitations fiscales? Et pour les autres sociétés présentes au LUxembourg? C'est de la concurrence déloyale, nous sommes censés être égaux devant l'impôt

  • Norby le 25.08.2020 10:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute manière il pourra dire et faire lorsqu’un groupe à décidé de ne plus renouveler une usine et entre-temps installer une toute nouvelle à l’étranger essayer ne coute rien mais le résultat sera nul. Il y a un autre problème que le ministre doit aborder avant qu’il ne soit trop tard le site de Bascharage parce que dans 2 ans il n’y aura plus une deuxième usine au Luxembourg pour remédier à un licenciement massif

  • raison économique durable le 25.08.2020 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Il aurait mieux de voir combien de résidents travaillent encore chez Guardian. Si la plus grande majorité vient des pays limitrophes, alors Guardian pourra aussi déménager vers le pays qui y apporte le max de travailleurs.